Anderson, 32 ans, disputera sa deuxième finale d'un Grand Chelem, après celle de l'an passé à l'US Open perdue contre Rafael Nadal. Il n'avait jamais été plus loin que les 8e de finale à Wimbledon. Le Sud-Africain compte 4 titres ATP à son palmarès, dont le tournoi de New York remporté cette année. Anderson affrontera en finale le gagnant du choc entre l'Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial, et le Serbe Novak Djokovic (ATP 21), de retour dans le dernier carré d'un Grand Chelem après deux ans. Ce match est le 2e plus long match de l'histoire du tournoi. Le 2e plus long match du tournoi jusqu'ici avait duré 6h09 sur deux jours: c'était en 2006, en quarts de finale de l'épreuve du double messieurs lorsque le Bahaméen Mark Knowles et le Canadien Daniel Nestor avaient battu le Suédois Simon Aspelin et l'Australien Todd Perry 23-21 au 5e set. Le 2e plus long match de l'histoire du tournoi en simple jusqu'ici avait lui duré 5h31. C'était en 2012 au troisième tour lors de la victoire du Croate Marin Cilic devant l'Américain Sam Querrey (17-15 au 5e set). Quant au match le plus long de l'histoire du tennis, il avait opposé en 2010... Isner, déjà lui, au Français Nicolas Mahut: 11h05 de jeu étalé sur trois jours, 70-68 au cinquième set. Les spectateurs du Centre Court de Wimbledon ont compris que la rencontre risquait d'être serrée et longue en voyant que les deux premiers sets s'étaient achevés au tie break 7-6 (8/6) et 6-7 (5/7). Il a fallu attendre 4-3 dans le troisième set pour voir un des deux joueurs prendre le service de son adversaire: Anderson s'est porté à 5-3, mais a tout de suite subi le contrebreak d'Isner. Et la manche s'est à nouveau décidée au jeu décisif, 6-7 (9/11). Dans la quatrième manche, Anderson a pris deux fois le service de Isner pour empocher la manche 6-4 et obtenir un cinquième set. Au cours de celui-ci, le Sud-Africain a manqué deux balles de break à 7-7 et à 10-10. Il a encore gaspillé deux balles de break à 17-17. Finalement, Anderson a pris le service de son adversaire à 24-24. Il a ensuite concrétisé sa première balle de match. La deuxième demi-finale entre Nadal et Djokovic commencera dans la foulée. Le toit du court central permet de prolonger les parties dans la soirée, malgré le manque de luminosité, mais pas au-delà de 23h00 locales (minuit heure française) en raison d'un couvre-feu imposé par les résidents de (Belga)

Anderson, 32 ans, disputera sa deuxième finale d'un Grand Chelem, après celle de l'an passé à l'US Open perdue contre Rafael Nadal. Il n'avait jamais été plus loin que les 8e de finale à Wimbledon. Le Sud-Africain compte 4 titres ATP à son palmarès, dont le tournoi de New York remporté cette année. Anderson affrontera en finale le gagnant du choc entre l'Espagnol Rafael Nadal, N.1 mondial, et le Serbe Novak Djokovic (ATP 21), de retour dans le dernier carré d'un Grand Chelem après deux ans. Ce match est le 2e plus long match de l'histoire du tournoi. Le 2e plus long match du tournoi jusqu'ici avait duré 6h09 sur deux jours: c'était en 2006, en quarts de finale de l'épreuve du double messieurs lorsque le Bahaméen Mark Knowles et le Canadien Daniel Nestor avaient battu le Suédois Simon Aspelin et l'Australien Todd Perry 23-21 au 5e set. Le 2e plus long match de l'histoire du tournoi en simple jusqu'ici avait lui duré 5h31. C'était en 2012 au troisième tour lors de la victoire du Croate Marin Cilic devant l'Américain Sam Querrey (17-15 au 5e set). Quant au match le plus long de l'histoire du tennis, il avait opposé en 2010... Isner, déjà lui, au Français Nicolas Mahut: 11h05 de jeu étalé sur trois jours, 70-68 au cinquième set. Les spectateurs du Centre Court de Wimbledon ont compris que la rencontre risquait d'être serrée et longue en voyant que les deux premiers sets s'étaient achevés au tie break 7-6 (8/6) et 6-7 (5/7). Il a fallu attendre 4-3 dans le troisième set pour voir un des deux joueurs prendre le service de son adversaire: Anderson s'est porté à 5-3, mais a tout de suite subi le contrebreak d'Isner. Et la manche s'est à nouveau décidée au jeu décisif, 6-7 (9/11). Dans la quatrième manche, Anderson a pris deux fois le service de Isner pour empocher la manche 6-4 et obtenir un cinquième set. Au cours de celui-ci, le Sud-Africain a manqué deux balles de break à 7-7 et à 10-10. Il a encore gaspillé deux balles de break à 17-17. Finalement, Anderson a pris le service de son adversaire à 24-24. Il a ensuite concrétisé sa première balle de match. La deuxième demi-finale entre Nadal et Djokovic commencera dans la foulée. Le toit du court central permet de prolonger les parties dans la soirée, malgré le manque de luminosité, mais pas au-delà de 23h00 locales (minuit heure française) en raison d'un couvre-feu imposé par les résidents de (Belga)