Éliminé l'an dernier au premier tour par l'Australien Matthew Ebden, David Goffin a une revanche à prendre à Wimbledon. Le natif de Rocourt, huitième de finaliste en 2015 et 2016, a en tout cas mis tous les atouts de son côté pour signer un bon résultat. Il s'est ainsi préparé ce week-end avec Roger Federer (ATP 3), octuple vainqueur, contre qui il s'est incliné dimanche dernier en finale du tournoi ATP 500 de Halle. "C'est un joueur unique", a-t-il confié aux médias belges à Londres. "Il y a beaucoup de choses à apprendre de lui, et pas que sur le plan du tennis. C'est un exemple pour tout le monde. Le service est sa meilleure arme, mais il a tout. Et s'il est toujours là, ce n'est pas par hasard. Il continue à travailler pour progresser." David Goffin n'a encore jamais rencontré Bradley Klahn sur le circuit. Le Liégeois, cela dit, ne devrait logiquement pas se faire surprendre par le gaucher de Los Angeles, dont le meilleur résultat cette année est un quart de finale au¿ tournoi Challenger de Monterrey, début avril. "Je ne le connais pas très bien, ce qui fait que cela peut toujours être dangereux", a-t-il poursuivi. "Mais je suis confiant. J'ai eu beaucoup de matches sur gazon cette année, avec cette finale à Halle, et je sens bien la balle. En outre, c'est mon tournoi du Grand Chelem préféré. Bref, j'espère que cela va bien se passer." (Belga)