"J'ai passé 70% de premiers services, et malgré cela, je suis battue 6-1 et 6-3. Je crois que cela dit tout", expliqua-t-elle. "C'est donc difficile d'être déçue. Elle m'a frappé des coups gagnants dans tous les sens. Elle aurait pu arroser, mais tout est resté dedans. Je lui ai d'ailleurs dit 'félicitations' après la balle de match 'et à la prochaine'. J'ai déjà affronté Serena, Venus, Kvitova, Muguruza, et contre elles, j'avais tout de même eu l'occasion de développer mon jeu. Ici, ce ne fut pas le cas. J'imagine que c'était sa tactique", sourit-elle. Kirsten Flipkens a pourtant tenté de réagir, en essayant de venir plus souvent au filet et s'en prenant au passage à l'arbitre, à qui elle reprocha de ne pas avoir fait rejouer un point litigieux en début de son second set. Mais rien n'y a fait. "J'ai le break à 1-0 et à 15-30, le juge de ligne crie out sur un retour d'Ostapenko et je mets la balle dans le filet. Elle demande le challenge et l'arbitre lui donne carrément le point. Mais bon, ce n'est pas ça qui a fait le match", poursuivit-elle. "Elle a continué à frapper des coups gagnants, même en retour. J'ai essayé de m'accrocher, pour trouver un moyen de la faire douter, comme cela aurait pu être le cas à 5-3, 30-30, mais elle n'a pas flanché. Chapeau ! Désormais, il reste le double et ensuite, place aux vacances. Aller faire du vélo ou du kayak dans les Ardennes. J'en ai besoin", conclut-elle. Son prochain tournoi devrait être celui de Washington, le 30 juillet. . (Belga)

"J'ai passé 70% de premiers services, et malgré cela, je suis battue 6-1 et 6-3. Je crois que cela dit tout", expliqua-t-elle. "C'est donc difficile d'être déçue. Elle m'a frappé des coups gagnants dans tous les sens. Elle aurait pu arroser, mais tout est resté dedans. Je lui ai d'ailleurs dit 'félicitations' après la balle de match 'et à la prochaine'. J'ai déjà affronté Serena, Venus, Kvitova, Muguruza, et contre elles, j'avais tout de même eu l'occasion de développer mon jeu. Ici, ce ne fut pas le cas. J'imagine que c'était sa tactique", sourit-elle. Kirsten Flipkens a pourtant tenté de réagir, en essayant de venir plus souvent au filet et s'en prenant au passage à l'arbitre, à qui elle reprocha de ne pas avoir fait rejouer un point litigieux en début de son second set. Mais rien n'y a fait. "J'ai le break à 1-0 et à 15-30, le juge de ligne crie out sur un retour d'Ostapenko et je mets la balle dans le filet. Elle demande le challenge et l'arbitre lui donne carrément le point. Mais bon, ce n'est pas ça qui a fait le match", poursuivit-elle. "Elle a continué à frapper des coups gagnants, même en retour. J'ai essayé de m'accrocher, pour trouver un moyen de la faire douter, comme cela aurait pu être le cas à 5-3, 30-30, mais elle n'a pas flanché. Chapeau ! Désormais, il reste le double et ensuite, place aux vacances. Aller faire du vélo ou du kayak dans les Ardennes. J'en ai besoin", conclut-elle. Son prochain tournoi devrait être celui de Washington, le 30 juillet. . (Belga)