Le Bâlois, mené 22-25 aux confrontations directes par le natif de Belgrade, n'a plus battu Djokovic en Grand Chelem depuis une demie à Wimbledon en 2012. Si l'on ne tient compte que des rencontres dans les tournois majeurs, l'écart reste en faveur du Serbe, qui mène 9 victoires à 6. Brillant vendredi contre Rafael Nadal, son autre rival historique, Federer a récité un tennis presque parfait pour disposer de l'Espagnol et n'est plus qu'à une marche d'un neuvième titre dans la capitale anglaise. Même s'il n'a battu 'Nole' que deux fois sur les dix derniers matches, le Suisse s'est montré résolument confiant avant sa finale. "Je réussis une année hyper solide, j'ai gagné à Halle. Les étoiles sont alignées en ce moment. Je peux aborder ce match avec beaucoup de confiance", a-t-il assuré. De son côté, Djokovic, quadruple vainqueur à l'All England Club, déborde aussi d'ambition à l'idée de remporter une 16e levée du Grand Chelem. "Je veux marquer l'histoire de ce sport", a répété le Serbe, tombeur de David Goffin en quarts. "J'ai joué contre Roger des finales épiques ici, il y a quelques années, je sais à quoi m'attendre. Je vais me battre et tout donner. C'est une finale à Wimbledon. C'est le genre de match dont je rêvais quand j'étais un jeune." (Belga)