"C'est une bonne nouvelle, mais je dois vous avouer que je n'étais pas au courant", a-t-il confié à The Wimbledon Channel après sa qualification. "250 victoires, oui, ce n'est pas mal. Cela fait beaucoup de belles bagarres, beaucoup de tournois sur le circuit. Et ce n'est pas fini", sourit-il. "J'espère que beaucoup d'autres suivront. J'ai 28 ans désormais et je suis sur le circuit depuis dix ans. Le temps file, mais je vais continuer à apprécier ce que je fais." Car David Goffin en veut plus. À commencer par ici à Wimbledon, où il est au troisième tour pour la première fois depuis 2016. Pour la petite histoire, son prochain adversaire, le Russe Daniil Medvedev (ATP 13) a lui signé sa 30e victoire de l'année (13 défaites) en battant l'Australien Alexei Popyrin (ATP 101) 6-7 (6/8), 6-1, 6-4 et 6-4. Cela le place dans le Top 5 des joueurs avec le plus grand nombre de victoires depuis le 1er janvier. Il occupe le 6e rang mondial sur les résultats cumulés en 2019. Goffin a signé un 20e succès (15 défaites) et le 6e sur ses sept derniers matchs. "Ce que je dois faire pour atteindre la deuxième semaine ? Continuer à évoluer comme je suis occupé pour l'instant", a expliqué le N.1 belge. "Être prêt à me battre, y aller à fond, essayer de produire mon meilleur tennis et ne pas avoir de regrets. Et on verra ce qui va se passer." (Belga)