L'ancien joueur du Brussels, et qui évoluera cette saison à Liège, a inscrit 23 points avec un 8/14 à distance dont 5 paniers à trois points sur 9 en 34 minutes de jeu, permettant au Rwanda de créer une première surprise chez elle dans la Kigali Arena d'une capacité de 10.000 places, mais limitée pour l'évènement à 4.200 places en raison des mesures sanitaires liées au coronavirus. Williams Robeyns, 25 ans, est Verviétois née de père belge et de mère rwandaise. Il a demandé la nationalité rwandaise il y a quelques années et évolue avec le Rwanda pour la première fois. Il a évolué en U16 et U18 avec les jeunes Belgian Lions. Cette 30e édition de l'AfroBasket rassemble 16 pays jusqu'au 5 septembre à Kigali. Le Rwanda, 10e de son dernier rendez-vous africain en 2017, est dans le groupe A avec aussi le Cap Vert et l'Angola. Le premier de la poule se qualifie directement pour les quarts de finale. Les 2e et 3e jouent un barrage pour les rejoindre. (Belga)

L'ancien joueur du Brussels, et qui évoluera cette saison à Liège, a inscrit 23 points avec un 8/14 à distance dont 5 paniers à trois points sur 9 en 34 minutes de jeu, permettant au Rwanda de créer une première surprise chez elle dans la Kigali Arena d'une capacité de 10.000 places, mais limitée pour l'évènement à 4.200 places en raison des mesures sanitaires liées au coronavirus. Williams Robeyns, 25 ans, est Verviétois née de père belge et de mère rwandaise. Il a demandé la nationalité rwandaise il y a quelques années et évolue avec le Rwanda pour la première fois. Il a évolué en U16 et U18 avec les jeunes Belgian Lions. Cette 30e édition de l'AfroBasket rassemble 16 pays jusqu'au 5 septembre à Kigali. Le Rwanda, 10e de son dernier rendez-vous africain en 2017, est dans le groupe A avec aussi le Cap Vert et l'Angola. Le premier de la poule se qualifie directement pour les quarts de finale. Les 2e et 3e jouent un barrage pour les rejoindre. (Belga)