"J'ai perdu, mais je suis contente de mon match", a-t-elle raconté après sa défaite. "Le score est d'ailleurs un peu sévère. Quand je regarde les statistiques, j'ai frappé 17 coups gagnants pour 11 fautes, ce qui n'est pas mal du tout. Simplement, elle a joué un match presque parfait. Elle a frappé 33 coups gagnants pour 15 fautes directes. Là où elle a surtout été impressionnante, c'est sur les points importants. Elle ne m'a laissé aucune chance quand j'avais une opportunité de prendre le jeu ou de la breaker et elle a été monstrueuse en retour. Bref, elle était plus forte que moi." Retombée au-delà du top 100 et peinant à se refaire une place au soleil, Yanina Wickmayer ne regrettait toutefois pas d'avoir fait le déplacement à New York, où son meilleur résultat fut une accession en demi-finale en 2009. "Ce n'était pas évident. Je ne suis arrivée à New York que jeudi après-midi, alors que j'étais encore à Prague la veille. Mais je ne vais pas me plaindre", a-t-elle poursuivi. "Tout le monde sait que je préfère jouer sur dur que sur terre battue Je suis venue avec l'idée de disputer un bon match sans connaître le nom de mon adversaire. Et j'ai zéro regret. Les entraînements se sont bien déroulés et j'ai fait le maximum. Je vais rester jusqu'à jeudi, car j'ai peut-être encore une chance d'intégrer le tableau de double avec la Japonaise Doi. Ensuite, je rentrerai en Belgique pour me préparer pour Roland Garros." (Belga)

"J'ai perdu, mais je suis contente de mon match", a-t-elle raconté après sa défaite. "Le score est d'ailleurs un peu sévère. Quand je regarde les statistiques, j'ai frappé 17 coups gagnants pour 11 fautes, ce qui n'est pas mal du tout. Simplement, elle a joué un match presque parfait. Elle a frappé 33 coups gagnants pour 15 fautes directes. Là où elle a surtout été impressionnante, c'est sur les points importants. Elle ne m'a laissé aucune chance quand j'avais une opportunité de prendre le jeu ou de la breaker et elle a été monstrueuse en retour. Bref, elle était plus forte que moi." Retombée au-delà du top 100 et peinant à se refaire une place au soleil, Yanina Wickmayer ne regrettait toutefois pas d'avoir fait le déplacement à New York, où son meilleur résultat fut une accession en demi-finale en 2009. "Ce n'était pas évident. Je ne suis arrivée à New York que jeudi après-midi, alors que j'étais encore à Prague la veille. Mais je ne vais pas me plaindre", a-t-elle poursuivi. "Tout le monde sait que je préfère jouer sur dur que sur terre battue Je suis venue avec l'idée de disputer un bon match sans connaître le nom de mon adversaire. Et j'ai zéro regret. Les entraînements se sont bien déroulés et j'ai fait le maximum. Je vais rester jusqu'à jeudi, car j'ai peut-être encore une chance d'intégrer le tableau de double avec la Japonaise Doi. Ensuite, je rentrerai en Belgique pour me préparer pour Roland Garros." (Belga)