220

Westerlo a été en tête du classement de D1B depuis de nombreux jours maintenant. À la fin du mois d'août, les Campinois ont pris la tête du classement lors de la troisième journée, et ils ne l'ont plus lâchée depuis. Westerlo est déjà en tête depuis 24 journées de compétition et a donc dominé la saison du début à la fin. On peut donc parler de titre mérité.

1

Le Kuipje a toujours été un stade accueillant, mais cette saison, il est également une forteresse imprenable pour ceux qui s'y rendent. Westerlo n'y a perdu qu'un seul match. En février, Deinze s'y était imposé sur un cinglant 0-3. L'équipe de Jonas De Roeck s'est imposé à huit reprises sur ses terres et a partagé quatre fois l'enjeu.

5

Westerlo est resté en D1B pendant cinq saisons, après avoir été relégué en 2017. Un retour rapide parmi l'élite a immédiatement été l'objectif principal, mais cela a finalement pris plus de temps que les supporters ne l'avaient espéré.

C'est surtout lors de la saison 2018-19 que Westerlo est resté le plus frustré. Les Campinois étaient l'équipe qui avait marqué le plus de points sur les deux périodes, mais comme il n'avait remporté aucune tranche (il fallait remporter une des moitiés de championnat pour avoir le droit de participer à une "finale), il n'a pas été autorisé à jouer la finale de promotion. Le Beerschot a finalement été promu après avoir pris le dessus sur OH Louvain en finale.

Lyle Foster, l'une des réussites de Westerlo, est arrivé en prêt de Guimaraes au Portugal., iStock
Lyle Foster, l'une des réussites de Westerlo, est arrivé en prêt de Guimaraes au Portugal. © iStock

25

Avec 25 buts concédés en 27 matches, Westerlo possède la meilleure défense de la série. Le gardien de but David Jensen a également gardé ses filets inviolés à dix reprises.

3

Cette saison, Westerlo n'a marqué que trois buts depuis l'extérieur de la surface de réparation. C'est remarquablement peu, surtout quand on sait que les Campinois ont marqué 44 fois. La seule équipe qui a également marqué si peu de buts en dehors des 16 derniers mètres dest Virton... le dernier du classement. Les Gaumais n'ont en revanche marqué que 21 buts au total. Proportionnellement, ces derniers sont donc plus efficaces à distance que les champions de la série.

7

Pas moins de sept joueurs du noyau de Westerlo ont été loués cette saison. Et l'amour fut dans le prêt puisque les Lyle Foster, David Jensen, Jan Bernat et Thomas Van den Keybus ont été des hommes clés dans la conquête du titre. Seul bémol, les contrats des joueurs loués expirent en juin. Pourront-ils rester au sein du club qui a fait la légende de Jef Delen ? Car dans le cas contraire, le chantier sera un peu plus important.

15

Avec neuf buts chacun, Erdon Daci et Jan Bernat sont les meilleurs buteurs de Westerlo. Ces chiffres ne sont pas étonnants. Westerlo semble manquer d'un vrai renard des surface, bien que la différence avec les meilleurs buteurs de la série Daniel Maderner (Waasland-Beveren) et Lennart Mertens (Deinze) ne soit pas si grande, le duo n'ayant trouvé le chemin des filets qu'à 12 reprises.L'absence d'un buteur efficace a été compensée par un collectif fort, puisque quinze joueurs différents ont déjà marqué cette saison.

Jan Bernat est l'un des deux meilleurs buteurs du club., iStock
Jan Bernat est l'un des deux meilleurs buteurs du club. © iStock

10

Il s'agit du montant en millions que le propriétaire de Westerlo, Oktay Erçan, a investi dans l'infrastructure du club. L'industriel turc a repris les Kempeneers en 2019 et a immédiatement construit un tout nouveau complexe d'entraînement. Depuis son arrivée, le club a également commencé à travailler de manière plus professionnelle. Il en récolte désormais les fruits.

2024

"KVC Westerlo 2024". C'est le nom du plan quinquennal qu'Erçan a mis en place lors de sa prise de pouvoir. Ce plan implique que Westerlo fasse partie des meilleurs clubs de Belgique d'ici 2024, et qu'il soit en mesure de disputer la Coupe d'Europe. Il n'est pas certain que l'équipe soit en mesure de se battre pour le titre d'ici deux ans, mais cette ambition audacieuse en dit long sur le dynamisme du club.

Westerlo a été en tête du classement de D1B depuis de nombreux jours maintenant. À la fin du mois d'août, les Campinois ont pris la tête du classement lors de la troisième journée, et ils ne l'ont plus lâchée depuis. Westerlo est déjà en tête depuis 24 journées de compétition et a donc dominé la saison du début à la fin. On peut donc parler de titre mérité.Le Kuipje a toujours été un stade accueillant, mais cette saison, il est également une forteresse imprenable pour ceux qui s'y rendent. Westerlo n'y a perdu qu'un seul match. En février, Deinze s'y était imposé sur un cinglant 0-3. L'équipe de Jonas De Roeck s'est imposé à huit reprises sur ses terres et a partagé quatre fois l'enjeu.Westerlo est resté en D1B pendant cinq saisons, après avoir été relégué en 2017. Un retour rapide parmi l'élite a immédiatement été l'objectif principal, mais cela a finalement pris plus de temps que les supporters ne l'avaient espéré. C'est surtout lors de la saison 2018-19 que Westerlo est resté le plus frustré. Les Campinois étaient l'équipe qui avait marqué le plus de points sur les deux périodes, mais comme il n'avait remporté aucune tranche (il fallait remporter une des moitiés de championnat pour avoir le droit de participer à une "finale), il n'a pas été autorisé à jouer la finale de promotion. Le Beerschot a finalement été promu après avoir pris le dessus sur OH Louvain en finale. Avec 25 buts concédés en 27 matches, Westerlo possède la meilleure défense de la série. Le gardien de but David Jensen a également gardé ses filets inviolés à dix reprises.Cette saison, Westerlo n'a marqué que trois buts depuis l'extérieur de la surface de réparation. C'est remarquablement peu, surtout quand on sait que les Campinois ont marqué 44 fois. La seule équipe qui a également marqué si peu de buts en dehors des 16 derniers mètres dest Virton... le dernier du classement. Les Gaumais n'ont en revanche marqué que 21 buts au total. Proportionnellement, ces derniers sont donc plus efficaces à distance que les champions de la série.Pas moins de sept joueurs du noyau de Westerlo ont été loués cette saison. Et l'amour fut dans le prêt puisque les Lyle Foster, David Jensen, Jan Bernat et Thomas Van den Keybus ont été des hommes clés dans la conquête du titre. Seul bémol, les contrats des joueurs loués expirent en juin. Pourront-ils rester au sein du club qui a fait la légende de Jef Delen ? Car dans le cas contraire, le chantier sera un peu plus important.Avec neuf buts chacun, Erdon Daci et Jan Bernat sont les meilleurs buteurs de Westerlo. Ces chiffres ne sont pas étonnants. Westerlo semble manquer d'un vrai renard des surface, bien que la différence avec les meilleurs buteurs de la série Daniel Maderner (Waasland-Beveren) et Lennart Mertens (Deinze) ne soit pas si grande, le duo n'ayant trouvé le chemin des filets qu'à 12 reprises.L'absence d'un buteur efficace a été compensée par un collectif fort, puisque quinze joueurs différents ont déjà marqué cette saison. 10Il s'agit du montant en millions que le propriétaire de Westerlo, Oktay Erçan, a investi dans l'infrastructure du club. L'industriel turc a repris les Kempeneers en 2019 et a immédiatement construit un tout nouveau complexe d'entraînement. Depuis son arrivée, le club a également commencé à travailler de manière plus professionnelle. Il en récolte désormais les fruits."KVC Westerlo 2024". C'est le nom du plan quinquennal qu'Erçan a mis en place lors de sa prise de pouvoir. Ce plan implique que Westerlo fasse partie des meilleurs clubs de Belgique d'ici 2024, et qu'il soit en mesure de disputer la Coupe d'Europe. Il n'est pas certain que l'équipe soit en mesure de se battre pour le titre d'ici deux ans, mais cette ambition audacieuse en dit long sur le dynamisme du club.