Cette deuxième "Wavre Boxing Night", contrairement à la première, le 19 septembre, se déroulera à huis clos. Un streaming payant (9 euros) est cependant proposé sur Facebook. Trois titres actuellement vacants seront en jeu. Femke Hermans (30 ans, 10 victoires, 3 défaites), pourrait ainsi devenir championne d'Europe EBU des poids super-moyens (entre 72,574 et 76,203 kg), également convoité par la Russe Luiza Davydova (29 ans, 3 victoires, 1 défaite). La ceinture EBU ouvrirait les portes d'un championnat du monde à la Belge, qui a déjà détenu des titres WBF (World Boxing Federation) et WBO (World Boxing Organization). Aucun compatriote ne se dressera ensuite devant les deux candidats à une ceinture tricolore nationale. Ils devront donc battre des boxeurs étrangers, mais pas ceux initialement annoncés, pour la conquérir. Miko Khatchatryan, 25 ans, de Grivegnée, invaincu en dix combats, tous victorieux, meilleur espoir belge professionnel (gant de bronze) tentera ainsi d'apparaître au palmarès des champions de Belgique des légers (entre 58,967 et 61,237 kg), en battant le Mexicain Joseafat Reyes (27 ans, 8 victoires, 12 défaites, 1 nul), et non l'Argentin Damian Leonardo Yapur. Le Namurois Antoine Vanackère (25 ans, 14 victoires, 1 défaite), le fils du promoteur de la soirée Alain Vanackère, champion de la Ligue Francophone, devra lui s'imposer face à l'Argentin l'Argentin Brayan Mairena (24 ans, 10 victoires, 18 défaites, 1 nul), et non face au Croate Ivan Njegac, pour voir son nom s'ajouter à la liste des champions de Belgique des super-légers (entre 61,237 et 63,503 kg). Le super-plume (entre 57,152 et 58,967 kg) hennuyer Stéphane Voda, invaincu en cinq combats, qui affrontera le Serbe Marko Petrovic en 6 x3, et le welter (entre 63,503 et 66,678 kg) limbourgeois Hovo Martirosyan, qui n'a toujours pas connu la défaite après neuf combats, opposé au Serbe Milan Delic, figurent aussi à l'affiche. Voda n'a plus boxé depuis le 1er novembre 2019, et une victoire aux points à Thieu contre le Français Rachid Sali, qui lui avait valu de remporter le titre francophone (LFB) des plumes (entre 55,338 kg et 57,152 kg). (Belga)

Cette deuxième "Wavre Boxing Night", contrairement à la première, le 19 septembre, se déroulera à huis clos. Un streaming payant (9 euros) est cependant proposé sur Facebook. Trois titres actuellement vacants seront en jeu. Femke Hermans (30 ans, 10 victoires, 3 défaites), pourrait ainsi devenir championne d'Europe EBU des poids super-moyens (entre 72,574 et 76,203 kg), également convoité par la Russe Luiza Davydova (29 ans, 3 victoires, 1 défaite). La ceinture EBU ouvrirait les portes d'un championnat du monde à la Belge, qui a déjà détenu des titres WBF (World Boxing Federation) et WBO (World Boxing Organization). Aucun compatriote ne se dressera ensuite devant les deux candidats à une ceinture tricolore nationale. Ils devront donc battre des boxeurs étrangers, mais pas ceux initialement annoncés, pour la conquérir. Miko Khatchatryan, 25 ans, de Grivegnée, invaincu en dix combats, tous victorieux, meilleur espoir belge professionnel (gant de bronze) tentera ainsi d'apparaître au palmarès des champions de Belgique des légers (entre 58,967 et 61,237 kg), en battant le Mexicain Joseafat Reyes (27 ans, 8 victoires, 12 défaites, 1 nul), et non l'Argentin Damian Leonardo Yapur. Le Namurois Antoine Vanackère (25 ans, 14 victoires, 1 défaite), le fils du promoteur de la soirée Alain Vanackère, champion de la Ligue Francophone, devra lui s'imposer face à l'Argentin l'Argentin Brayan Mairena (24 ans, 10 victoires, 18 défaites, 1 nul), et non face au Croate Ivan Njegac, pour voir son nom s'ajouter à la liste des champions de Belgique des super-légers (entre 61,237 et 63,503 kg). Le super-plume (entre 57,152 et 58,967 kg) hennuyer Stéphane Voda, invaincu en cinq combats, qui affrontera le Serbe Marko Petrovic en 6 x3, et le welter (entre 63,503 et 66,678 kg) limbourgeois Hovo Martirosyan, qui n'a toujours pas connu la défaite après neuf combats, opposé au Serbe Milan Delic, figurent aussi à l'affiche. Voda n'a plus boxé depuis le 1er novembre 2019, et une victoire aux points à Thieu contre le Français Rachid Sali, qui lui avait valu de remporter le titre francophone (LFB) des plumes (entre 55,338 kg et 57,152 kg). (Belga)