"J'essaie de ne plus me remémorer cette maudite soirée", explique Wasilewski dans l'interview de Futbol Magazyn, reprise par la DH ce jeudi, en référence à sa grave blessure subie le 30 août 2009. "J'ai perdu les meilleures années d'un footballeur, entre 29 et 31 ans, à cause de lui (Axel Witsel). Je ne peux pas (lui pardonner). Il a brisé mon rêve absolu de joueur : je voulais évoluer en Angleterre, découvrir la ferveur de la Premier League. Avant ma longue absence, je sais que des clubs britanniques me suivaient. Aujourd'hui, j'ai dû abandonner cet espoir", poursuit-il.

"Que de jolies choses à propos d'Anderlecht"

Dans cette interview, "l'ours de Poznan" confie aussi son attachement envers le Sporting d'Anderlecht. "Je ne peux dire que de jolies choses à propos d'Anderlecht. Ce club m'a apporté beaucoup. Je n'oublie pas non plus que les dirigeants ont fait preuve de patience avec moi. Après ma grave blessure, on m'a laissé le temps de revenir dans les meilleures conditions possibles et, cerise sur le gâteau, on m'a offert un nouveau contrat. Merci pour tout."

Objectif l'Euro 2012


Valeur sûre de son équipe nationale, le Polonais a désormais l'esprit tourné vers le championnat d'Europe des nations qui aura lieu en Pologne et en Ukraine. "Mon prochain objectif, c'est évidemment l'Euro à domicile le mois prochain."

Et Wasyl de conclure : "Après, je serai au Sporting pour un an puis on verra bien. C'est devenu très compliqué d'imaginer la suite de sa carrière dans le football moderne. Je m'amuse en tout cas beaucoup au Sporting. J'ai une relation formidable avec les supporters."

Sportfootmagazine.be

"J'essaie de ne plus me remémorer cette maudite soirée", explique Wasilewski dans l'interview de Futbol Magazyn, reprise par la DH ce jeudi, en référence à sa grave blessure subie le 30 août 2009. "J'ai perdu les meilleures années d'un footballeur, entre 29 et 31 ans, à cause de lui (Axel Witsel). Je ne peux pas (lui pardonner). Il a brisé mon rêve absolu de joueur : je voulais évoluer en Angleterre, découvrir la ferveur de la Premier League. Avant ma longue absence, je sais que des clubs britanniques me suivaient. Aujourd'hui, j'ai dû abandonner cet espoir", poursuit-il. "Que de jolies choses à propos d'Anderlecht" Dans cette interview, "l'ours de Poznan" confie aussi son attachement envers le Sporting d'Anderlecht. "Je ne peux dire que de jolies choses à propos d'Anderlecht. Ce club m'a apporté beaucoup. Je n'oublie pas non plus que les dirigeants ont fait preuve de patience avec moi. Après ma grave blessure, on m'a laissé le temps de revenir dans les meilleures conditions possibles et, cerise sur le gâteau, on m'a offert un nouveau contrat. Merci pour tout." Objectif l'Euro 2012 Valeur sûre de son équipe nationale, le Polonais a désormais l'esprit tourné vers le championnat d'Europe des nations qui aura lieu en Pologne et en Ukraine. "Mon prochain objectif, c'est évidemment l'Euro à domicile le mois prochain."Et Wasyl de conclure : "Après, je serai au Sporting pour un an puis on verra bien. C'est devenu très compliqué d'imaginer la suite de sa carrière dans le football moderne. Je m'amuse en tout cas beaucoup au Sporting. J'ai une relation formidable avec les supporters." Sportfootmagazine.be