Le tracé de la course a dû être modifié samedi matin en raison de chutes de neige, voyant son parcours raccourci de 12 kilomètres. Un groupe de neuf coureurs s'échappait en début de course, avec le Français Paul Lapeira (AG2R Citroën), l'Américain Stephen Bassett (Human Powered Health), le Portugais Rafael Reis (Glassdrive Q8 Anicolor) et les Espagnols Oscar Cabedo (Burgos-BH), Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi), Mikel Bizkarra (Euskaltel-Euskadi), Ivan Cobo (Kern-Pharma), Jon Barrenetxea (Caja Rural-Seguros RGA) et Alex Martin (EOLO-Kometa). Cobo lâchait prise à 41 bornes du but. Les huit autres coureurs poursuivaient l'aventure jusqu'à 21 km de la ligne. Peu après un nouveau groupe se formait devant, avec les Espagnols Gorka Izagirre (Movistar) et Pello Bilbao (Bahrain-Victorious), le Français Victor Lafay (Cofidis), l'Equatorien Jefferson Alveiro Cepeda (Caja Rural-Seguros RGA) et le Russe Aleksandr Vlasov (BORA-hansgrohe). Cette tentative échouait à 2 km de la ligne. Après l'attaque du Français Pierre Latour (TotalEnergies) et du Suisse Marc Hirschi (UAE Team Emirates) sur la dernière bosse, l'Alto Ibarra (700 mètres à 10,9 pour-cent), un petit groupe se jouait la victoire au sprint, où Warren Barguil émergeait. Le Français d'Arkéa Samsic, 30 ans, décroche le 8e succès de sa carrière, son deuxième de la saison après la cinquième étape de Tirreno-Adriatico. Aleksandr Vlasov prenait la deuxième place devant Simon Clarke (Israel-Premier Tech). Le Français Alexis Vuillermoz (TotalEnergies) et l'Italien Andrea Vendrame (AG2R Citroën) complètent le top-5. En 2021, Alejandro Valverde s'était imposé devant Alexey Lutsenko et Luis Leon Sanchez. (Belga)

Le tracé de la course a dû être modifié samedi matin en raison de chutes de neige, voyant son parcours raccourci de 12 kilomètres. Un groupe de neuf coureurs s'échappait en début de course, avec le Français Paul Lapeira (AG2R Citroën), l'Américain Stephen Bassett (Human Powered Health), le Portugais Rafael Reis (Glassdrive Q8 Anicolor) et les Espagnols Oscar Cabedo (Burgos-BH), Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi), Mikel Bizkarra (Euskaltel-Euskadi), Ivan Cobo (Kern-Pharma), Jon Barrenetxea (Caja Rural-Seguros RGA) et Alex Martin (EOLO-Kometa). Cobo lâchait prise à 41 bornes du but. Les huit autres coureurs poursuivaient l'aventure jusqu'à 21 km de la ligne. Peu après un nouveau groupe se formait devant, avec les Espagnols Gorka Izagirre (Movistar) et Pello Bilbao (Bahrain-Victorious), le Français Victor Lafay (Cofidis), l'Equatorien Jefferson Alveiro Cepeda (Caja Rural-Seguros RGA) et le Russe Aleksandr Vlasov (BORA-hansgrohe). Cette tentative échouait à 2 km de la ligne. Après l'attaque du Français Pierre Latour (TotalEnergies) et du Suisse Marc Hirschi (UAE Team Emirates) sur la dernière bosse, l'Alto Ibarra (700 mètres à 10,9 pour-cent), un petit groupe se jouait la victoire au sprint, où Warren Barguil émergeait. Le Français d'Arkéa Samsic, 30 ans, décroche le 8e succès de sa carrière, son deuxième de la saison après la cinquième étape de Tirreno-Adriatico. Aleksandr Vlasov prenait la deuxième place devant Simon Clarke (Israel-Premier Tech). Le Français Alexis Vuillermoz (TotalEnergies) et l'Italien Andrea Vendrame (AG2R Citroën) complètent le top-5. En 2021, Alejandro Valverde s'était imposé devant Alexey Lutsenko et Luis Leon Sanchez. (Belga)