Le Tirlemontois, engagé sous les couleurs du club estudiantin limbourgeois 'PXL roeiteam', a devancé les Danois Emil Lenzing (1:19.1) et Magnus Zier (1:19.3). "Sur cette distance, il ne faut pas penser", a commenté Lemmelijn à sa sortie de machine. "Juste foncer... et mourir!" L'ancien footballeur, qui s'est reconverti fin 2017 à l'aviron, a fait une entrée remarquée dans la discipline en devenant successivement champion de Belgique, champion d'Europe espoirs (début 2019 à Gladsaxe, au Danemark) et champion du monde U23 (en février 2019 à Long Beach, aux USA). Détenteur du record de Belgique sur 2.000 m, en 5:50.20, depuis son dernier titre de champion de Belgique indoor en novembre 2019, Lemmelijn veut toujours traduire ses performances en salle sur l'eau, mais peine à y arriver. (Belga)

Le Tirlemontois, engagé sous les couleurs du club estudiantin limbourgeois 'PXL roeiteam', a devancé les Danois Emil Lenzing (1:19.1) et Magnus Zier (1:19.3). "Sur cette distance, il ne faut pas penser", a commenté Lemmelijn à sa sortie de machine. "Juste foncer... et mourir!" L'ancien footballeur, qui s'est reconverti fin 2017 à l'aviron, a fait une entrée remarquée dans la discipline en devenant successivement champion de Belgique, champion d'Europe espoirs (début 2019 à Gladsaxe, au Danemark) et champion du monde U23 (en février 2019 à Long Beach, aux USA). Détenteur du record de Belgique sur 2.000 m, en 5:50.20, depuis son dernier titre de champion de Belgique indoor en novembre 2019, Lemmelijn veut toujours traduire ses performances en salle sur l'eau, mais peine à y arriver. (Belga)