Beaucoup de mécontentements sont apparus à la suite des décisions prises par l'assemblée générale de la Pro League du 15 mai, lorsqu'il a été décidé de mettre fin à la compétition en D1A après 29 journées de compétition et d'y attacher les conséquences sportives. Waesland-Beveren envoyé à l'étage inférieur n'était pas le moins mécontent, mais aussi l'Antwerp, Virton et le candidat à la promotion Beerschot ont entamé plusieurs procédures pour faire changer ces décisions. Cependant, à la suite d'une plainte des Waeslandiens, l'Autorité belge de la concurrence (ABC) a jugé que les décisions du 15 mai n'étaient pas disproportionnées et a donc décidé de ne pas intervenir. La proposition du président du Cercle, Vincent Goemaere, de commencer la saison prochaine avec dix-huit équipes en D1A afin d'éviter tout blocage juridique n'a pas abouti mardi. "Waasland-Beveren regrette la décision de l'assemblée générale de la Pro League", a réagi le club. "La proposition logique d'étendre la première ligue de football à dix-huit équipes a été soutenue par la majorité des équipes, mais n'a pas obtenu suffisamment de voix et n'a donc pas été retenue". Il reste donc plus qu'une petite chance à Waasland-Beveren de voir changer les choses via l'aboutissement de sa plainte devant la CBAS. "Nous attendons cette décision. La CBAS peut toujours donner la priorité au sport. Ce verdict sera attendu sous peu. En attendant, le travail se poursuit en coulisses pour construire une équipe compétitive pour la saison prochaine." Waasland-Beveren a également entamé une procédure devant le tribunal de première instance de Bruxelles contre l'attribution de la licence pro à Mouscron, mais il faudra encore du temps avant qu'un jugement ne soit rendu dans cette affaire. (Belga)

Beaucoup de mécontentements sont apparus à la suite des décisions prises par l'assemblée générale de la Pro League du 15 mai, lorsqu'il a été décidé de mettre fin à la compétition en D1A après 29 journées de compétition et d'y attacher les conséquences sportives. Waesland-Beveren envoyé à l'étage inférieur n'était pas le moins mécontent, mais aussi l'Antwerp, Virton et le candidat à la promotion Beerschot ont entamé plusieurs procédures pour faire changer ces décisions. Cependant, à la suite d'une plainte des Waeslandiens, l'Autorité belge de la concurrence (ABC) a jugé que les décisions du 15 mai n'étaient pas disproportionnées et a donc décidé de ne pas intervenir. La proposition du président du Cercle, Vincent Goemaere, de commencer la saison prochaine avec dix-huit équipes en D1A afin d'éviter tout blocage juridique n'a pas abouti mardi. "Waasland-Beveren regrette la décision de l'assemblée générale de la Pro League", a réagi le club. "La proposition logique d'étendre la première ligue de football à dix-huit équipes a été soutenue par la majorité des équipes, mais n'a pas obtenu suffisamment de voix et n'a donc pas été retenue". Il reste donc plus qu'une petite chance à Waasland-Beveren de voir changer les choses via l'aboutissement de sa plainte devant la CBAS. "Nous attendons cette décision. La CBAS peut toujours donner la priorité au sport. Ce verdict sera attendu sous peu. En attendant, le travail se poursuit en coulisses pour construire une équipe compétitive pour la saison prochaine." Waasland-Beveren a également entamé une procédure devant le tribunal de première instance de Bruxelles contre l'attribution de la licence pro à Mouscron, mais il faudra encore du temps avant qu'un jugement ne soit rendu dans cette affaire. (Belga)