"Les suspicions dans les médias ne sont pas correctes. Notre équipe n'a jamais truqué un match. On accuse notre entraîneur de l'époque, Sven Vermant, de n'avoir aligné aucun joueur de l'écurie de l'agent Veljkovic lors du match contre Malines. Mais nous n'en avions pas dans notre noyau", a pointé Danny De Maesschalck.

Selon certains articles de presse, le président du club, Dirk Huyck, aurait reconnu avoir arrangé un match auprès de l'Union belge. "Il n'aurait jamais fait ça et ne le fera jamais. J'y mets mes deux mains à couper", a commenté le directeur technique, qui doute de l'honnêteté de plusieurs médias.

Le président, inculpé pour corruption, a été suspendu provisoirement par le club waeslandien. "C'est une catastrophe pour cet homme, c'est lui qui a tout construit ici et nous devons maintenant continuer sans lui, on est donc dans l'improvisation. Waasland-Beveren n'a jamais travaillé avec un agent en particulier", a encore martelé Danny De Maesschalck.

"Les suspicions dans les médias ne sont pas correctes. Notre équipe n'a jamais truqué un match. On accuse notre entraîneur de l'époque, Sven Vermant, de n'avoir aligné aucun joueur de l'écurie de l'agent Veljkovic lors du match contre Malines. Mais nous n'en avions pas dans notre noyau", a pointé Danny De Maesschalck. Selon certains articles de presse, le président du club, Dirk Huyck, aurait reconnu avoir arrangé un match auprès de l'Union belge. "Il n'aurait jamais fait ça et ne le fera jamais. J'y mets mes deux mains à couper", a commenté le directeur technique, qui doute de l'honnêteté de plusieurs médias. Le président, inculpé pour corruption, a été suspendu provisoirement par le club waeslandien. "C'est une catastrophe pour cet homme, c'est lui qui a tout construit ici et nous devons maintenant continuer sans lui, on est donc dans l'improvisation. Waasland-Beveren n'a jamais travaillé avec un agent en particulier", a encore martelé Danny De Maesschalck.