"Mais j'ai toujours continué à croire en vue des étapes pour les sprinteurs", ajoute le coureur. "J'avais fait une bonne Vuelta a Burgos et j'avais confiance en mes sprints, je tentais ma chance. Il s'agissait de choisir les bonnes roues, et Danilo Wyss a fait un boulot parfait, presque jusqu'au dernier kilomètre. J'espérais la bonne ouverture, puis j'ai lancé mon sprint et c'était parfait. C'est cool d'avoir une victoire dans un grand tour, c'est toujours sympa d'avoir une telle victoire à son nom", a réagi le coureur, dans un communiqué de son équipe. "Dans le dernier kilomètre, nous avions le vent dans le dos, c'était bien de partir assez tôt. Je me suis placé un peu en retrait pour pouvoir partir de l'arrière, avec de la vitesse. C'était vraiment bien, quand Gianni Meersman a démarré, j'ai pu m'installer dans son sillage avant de le dépasser". (Belga)

"Mais j'ai toujours continué à croire en vue des étapes pour les sprinteurs", ajoute le coureur. "J'avais fait une bonne Vuelta a Burgos et j'avais confiance en mes sprints, je tentais ma chance. Il s'agissait de choisir les bonnes roues, et Danilo Wyss a fait un boulot parfait, presque jusqu'au dernier kilomètre. J'espérais la bonne ouverture, puis j'ai lancé mon sprint et c'était parfait. C'est cool d'avoir une victoire dans un grand tour, c'est toujours sympa d'avoir une telle victoire à son nom", a réagi le coureur, dans un communiqué de son équipe. "Dans le dernier kilomètre, nous avions le vent dans le dos, c'était bien de partir assez tôt. Je me suis placé un peu en retrait pour pouvoir partir de l'arrière, avec de la vitesse. C'était vraiment bien, quand Gianni Meersman a démarré, j'ai pu m'installer dans son sillage avant de le dépasser". (Belga)