Gianni Meersman nourrit de grandes ambitions dans cette Vuelta. "Je me suis entraîné très dur pour arriver en forme ici", a déclaré le coureur de l'équipe Etixx-Quick Step. "J'étais extrêmement motivé pour réaliser un résultat ici. J'avais d'ailleurs pointé cette deuxième étape." Peu de sprinteurs ont fait le déplacement en Espagne, et Meersman, également rapide à l'arrivée, surtout quand elles sont délicates, avait toutes ses chances dimanche. "J'ai appelé ma femme ce matin et lui ai demandé de suivre l'étape à la télévision. Je me sentais très bien. J'étais très nerveux pendant l'étape même mais j'ai heureusement très bien roulé. Je dédie cette étape à ma femme et ma fille." Meersman a également contacté sa femme juste après l'arrivée. "Nous nous sommes appelés brièvement", a-t-il déclaré. "Elle pleurait au téléphone, des larmes de bonheur. Elle m'a félicité pour mes 200 derniers mètres, peut-être m'a-t-elle un peu aidé", a-t-il ajouté en riant. "Cela fait énormément plaisir. La Vuelta était un grand objectif de cette fin d'année, et après avoir remporté tant de places d'honneur, j'ai enfin décroché ma première victoire de la saison. J'en suis très fier. Je dois aussi remercier mon équipe, ils ont cru en moi et m'ont donné confiance. C'est aussi sa victoire." (Belga)

Gianni Meersman nourrit de grandes ambitions dans cette Vuelta. "Je me suis entraîné très dur pour arriver en forme ici", a déclaré le coureur de l'équipe Etixx-Quick Step. "J'étais extrêmement motivé pour réaliser un résultat ici. J'avais d'ailleurs pointé cette deuxième étape." Peu de sprinteurs ont fait le déplacement en Espagne, et Meersman, également rapide à l'arrivée, surtout quand elles sont délicates, avait toutes ses chances dimanche. "J'ai appelé ma femme ce matin et lui ai demandé de suivre l'étape à la télévision. Je me sentais très bien. J'étais très nerveux pendant l'étape même mais j'ai heureusement très bien roulé. Je dédie cette étape à ma femme et ma fille." Meersman a également contacté sa femme juste après l'arrivée. "Nous nous sommes appelés brièvement", a-t-il déclaré. "Elle pleurait au téléphone, des larmes de bonheur. Elle m'a félicité pour mes 200 derniers mètres, peut-être m'a-t-elle un peu aidé", a-t-il ajouté en riant. "Cela fait énormément plaisir. La Vuelta était un grand objectif de cette fin d'année, et après avoir remporté tant de places d'honneur, j'ai enfin décroché ma première victoire de la saison. J'en suis très fier. Je dois aussi remercier mon équipe, ils ont cru en moi et m'ont donné confiance. C'est aussi sa victoire." (Belga)