Devenyns est conscient que les occasions de le voir remporter une étape d'un grand tour sont rares. "C'était une grande opportunité. Nous avons roulé avec un bon groupe. La situation était idéale, en partie parce que mon coéquipier Mathias Frank figurait aussi dans ce groupe de tête. Lorsque j'ai attaqué, il pouvait s'intercaler et fermer la porte". Finalement, la course s'est terminée par un duel entre Devenyns et De La Cruz. "Nous avons bien collaboré. Mais dans le final, certainement dans le dernier kilomètre, il était tout simplement plus fort. Je suis plus un puncheur. Il grimpe mieux que moi. Je vais à nouveau essayer de prendre part à une attaque. Mais pour le moment, c'est toujours un sentiment de déception qui prédomine". (Belga)

Devenyns est conscient que les occasions de le voir remporter une étape d'un grand tour sont rares. "C'était une grande opportunité. Nous avons roulé avec un bon groupe. La situation était idéale, en partie parce que mon coéquipier Mathias Frank figurait aussi dans ce groupe de tête. Lorsque j'ai attaqué, il pouvait s'intercaler et fermer la porte". Finalement, la course s'est terminée par un duel entre Devenyns et De La Cruz. "Nous avons bien collaboré. Mais dans le final, certainement dans le dernier kilomètre, il était tout simplement plus fort. Je suis plus un puncheur. Il grimpe mieux que moi. Je vais à nouveau essayer de prendre part à une attaque. Mais pour le moment, c'est toujours un sentiment de déception qui prédomine". (Belga)