Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux cinq nommés de cette cuvée d'octobre, qui regroupe les prestations des joueurs entre la huitième et la dixième journée de Pro League.

JEAN MARCELIN

180 minutes - 1 but - 0 passe décisive

Facturé dix millions d'euros par Auxerre pour un transfert sur le Rocher, le défenseur a tout juste vingt ans, mais déjà l'allure d'un patron dans la charnière d'un Cercle séduisant. Dans les airs, à la course ou à la relance, le Réunionnais affiche la panoplie d'un ténor de demain.

XAVIER MERCIER

270 minutes - 1 but - 2 passes décisives

Troisième nomination en autant de mois pour l'inusable meneur de jeu des Louvanistes, toujours aussi affûté à l'heure de déposer un ballon mielleux dans la bouche de ses coéquipiers. Double passeur contre Zulte Waregem, omniprésent contre Anderlecht et buteur décisif contre Bruges, le Français est le roi du début de saison.

LIOR REFAELOV

236 minutes - 1 but - 2 passes décisives

En l'espace d'un quart d'heure, il a permis à son Great Old de mettre la main sur le derby de la Métropole. Les années ont beau passer, l'Israélien ne s'arrête jamais d'être décisif. Auteur d'un sans-faute en octobre, l'Antwerp doit beaucoup à son numéro 11, souverain dans ses déplacements entre les lignes adverses.

ARTHUR THEATE

180 minutes - 1 but - 0 passe décisive

Débarqué à la Côte cet été sans la moindre minute de temps de jeu professionnel dans les jambes, le Liégeois est très vite devenu le patron de l'arrière-garde ostendaise. Audacieux et puissant dans les duels, pas maladroit balle au pied, il est l'un des grands artisans du mois sans encaisser du KVO.

TARIK TISSOUDALI

246 minutes - 2 buts - 3 passes décisives

Pas facile d'exister, dans l'ombre encombrante du décisif Raphael Holzhauser. À coups de dribbles et d'actions bouillantes, l'ailier des Rats est parvenu à brûler la politesse à son maestro autrichien avec deux buts et trois passes décisives en trois sorties, dont deux offrandes à Suzuki dans le derby.

Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux cinq nommés de cette cuvée d'octobre, qui regroupe les prestations des joueurs entre la huitième et la dixième journée de Pro League.180 minutes - 1 but - 0 passe décisiveFacturé dix millions d'euros par Auxerre pour un transfert sur le Rocher, le défenseur a tout juste vingt ans, mais déjà l'allure d'un patron dans la charnière d'un Cercle séduisant. Dans les airs, à la course ou à la relance, le Réunionnais affiche la panoplie d'un ténor de demain.270 minutes - 1 but - 2 passes décisivesTroisième nomination en autant de mois pour l'inusable meneur de jeu des Louvanistes, toujours aussi affûté à l'heure de déposer un ballon mielleux dans la bouche de ses coéquipiers. Double passeur contre Zulte Waregem, omniprésent contre Anderlecht et buteur décisif contre Bruges, le Français est le roi du début de saison.236 minutes - 1 but - 2 passes décisivesEn l'espace d'un quart d'heure, il a permis à son Great Old de mettre la main sur le derby de la Métropole. Les années ont beau passer, l'Israélien ne s'arrête jamais d'être décisif. Auteur d'un sans-faute en octobre, l'Antwerp doit beaucoup à son numéro 11, souverain dans ses déplacements entre les lignes adverses.180 minutes - 1 but - 0 passe décisiveDébarqué à la Côte cet été sans la moindre minute de temps de jeu professionnel dans les jambes, le Liégeois est très vite devenu le patron de l'arrière-garde ostendaise. Audacieux et puissant dans les duels, pas maladroit balle au pied, il est l'un des grands artisans du mois sans encaisser du KVO.246 minutes - 2 buts - 3 passes décisivesPas facile d'exister, dans l'ombre encombrante du décisif Raphael Holzhauser. À coups de dribbles et d'actions bouillantes, l'ailier des Rats est parvenu à brûler la politesse à son maestro autrichien avec deux buts et trois passes décisives en trois sorties, dont deux offrandes à Suzuki dans le derby.