Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette cuvée de novembre. Qui succédera à Marc Brys, double tenant du titre en septembre et en octobre ?

HERNAN LOSADA

10/12 - 14 buts marqués - 10 buts encaissés

À l'image du partage spectaculaire face à Courtrai, conclu par un improbable 5-5, le Beerschot de l'entraîneur argentin affole les compteurs. Tombeur d'Anderlecht au cours d'un mois de novembre bouclé sans la moindre défaite, le promu trône en tête du championnat à l'approche de la mi-parcours, tout en proposant un football divertissant animé par des artistes offensifs.

BEÑAT SAN JOSÉ

5/12 - 6 buts marqués - 8 buts encaissés

Sans le but d'Arnaud Bodart au bout des arrêts de jeu à Sclessin, le coach basque des Pandas aurait réalisé un sans-faute dans sa succession de duels wallons. Son système hybride, passant d'une défense à quatre à une ligne arrière à cinq au gré des déplacements d'Adriano, a désorienté Charleroi. Eupen dynamite les flancs, et commence enfin à être réaliste.

JORGE SIMAO

4/9 - 3 buts marqués - 5 buts encaissés

L'échantillon est faible, et le bilan encore maigre, mais le nouveau venu portugais mérite les honneurs pour être parvenu à réveiller d'entre les morts un noyau hurlu qu'on pensait déjà bon pour la D1B. Plus ambitieux que son prédécesseur, notamment dans le pressing, le Lusitanien a offert aux Mouscronnois leur première victoire avant d'accrocher un partage mérité face à Bruges.

Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette cuvée de novembre. Qui succédera à Marc Brys, double tenant du titre en septembre et en octobre ?10/12 - 14 buts marqués - 10 buts encaissésÀ l'image du partage spectaculaire face à Courtrai, conclu par un improbable 5-5, le Beerschot de l'entraîneur argentin affole les compteurs. Tombeur d'Anderlecht au cours d'un mois de novembre bouclé sans la moindre défaite, le promu trône en tête du championnat à l'approche de la mi-parcours, tout en proposant un football divertissant animé par des artistes offensifs.5/12 - 6 buts marqués - 8 buts encaissésSans le but d'Arnaud Bodart au bout des arrêts de jeu à Sclessin, le coach basque des Pandas aurait réalisé un sans-faute dans sa succession de duels wallons. Son système hybride, passant d'une défense à quatre à une ligne arrière à cinq au gré des déplacements d'Adriano, a désorienté Charleroi. Eupen dynamite les flancs, et commence enfin à être réaliste.4/9 - 3 buts marqués - 5 buts encaissésL'échantillon est faible, et le bilan encore maigre, mais le nouveau venu portugais mérite les honneurs pour être parvenu à réveiller d'entre les morts un noyau hurlu qu'on pensait déjà bon pour la D1B. Plus ambitieux que son prédécesseur, notamment dans le pressing, le Lusitanien a offert aux Mouscronnois leur première victoire avant d'accrocher un partage mérité face à Bruges.