Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette cuvée d'avril.

Vincent Kompany (RSC Anderlecht)

Avec son système qui multiplie les profils créatifs entre les lignes, et laisse les couloirs aux débordements de ses latéraux, Vince semble enfin avoir trouvé la bonne formule. En avril, le onze mauve n'a presque connu aucun changement, et a surtout bouclé le mois avec trois victoires en autant de matches malgré des duels au sommet contre l'Antwerp et Bruges.

John van den Brom (KRC Genk)

Au bord du licenciement quelques semaines plus tôt, le Néerlandais a remis les choses à l'endroit ces dernières semaines. Seulement battu par l'Antwerp dans une fin de match folle, il a redynamisé ses troupes dans un 4-2-3-1 plein de libertés offensives qui lui a offert une place en play-offs 1 et un trophée en finale de la Coupe.

Yves Vanderhaeghe (Cercle)

Comme la saison dernière, le Cercle a trouvé son pompier pour se sortir d'une situation délicate. Le sept sur neuf final signé sous les ordres d'Yves Vanderhaeghe est le symbole d'une équipe réorganisée défensivement, ne se découvrant pas démesurément pour marquer vu le talent offensif à disposition. Les Vert et Noir concluent 2021 avec une défense de fer.

Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette cuvée d'avril.Avec son système qui multiplie les profils créatifs entre les lignes, et laisse les couloirs aux débordements de ses latéraux, Vince semble enfin avoir trouvé la bonne formule. En avril, le onze mauve n'a presque connu aucun changement, et a surtout bouclé le mois avec trois victoires en autant de matches malgré des duels au sommet contre l'Antwerp et Bruges.Au bord du licenciement quelques semaines plus tôt, le Néerlandais a remis les choses à l'endroit ces dernières semaines. Seulement battu par l'Antwerp dans une fin de match folle, il a redynamisé ses troupes dans un 4-2-3-1 plein de libertés offensives qui lui a offert une place en play-offs 1 et un trophée en finale de la Coupe.Comme la saison dernière, le Cercle a trouvé son pompier pour se sortir d'une situation délicate. Le sept sur neuf final signé sous les ordres d'Yves Vanderhaeghe est le symbole d'une équipe réorganisée défensivement, ne se découvrant pas démesurément pour marquer vu le talent offensif à disposition. Les Vert et Noir concluent 2021 avec une défense de fer.