Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette première cuvée.

Karim Belhocine (Charleroi)

4 victoires - 7 buts marqués - 1 but encaissé

Sur sa lancée de la saison dernière, le coach des Zèbres transforme tout ce qu'il touche en or. Quand il replace Ryota Morioka en 10 malgré une saison majuscule devant la défense, le Japonais offre la victoire aux Carolos à Bruges. Quand Shamar Nicholson doit dépanner dans un couloir, il plante un doublé pour mettre l'Antwerp à genoux. Autant de buts fêtés par tout un groupe, signe d'une gestion humaine hors-normes dans le Pays Noir.

Hernan Losada (Beerschot)

3 victoires - 6 buts marqués - 5 buts encaissés

À l'opposé du joueur spectaculaire qu'il était sur le terrain, l'ancien numéro 10 argentin est un coach très rigoureux dans son approche défensive. Sa défense à cinq protège à merveille sa surface, et il offre beaucoup de liberté à son trident offensif pour faire la différence à l'autre bout du terrain. Depuis son arrivée à la tête du Beerschot, les pensionnaires du Kiel sont devenus une équipe particulièrement coriace à manoeuvrer.

Philippe Montanier (Standard)

3 victoires - 6 buts marqués - 1 but encaissé

Le Normand a installé sur Sclessin sa rigueur française, pour stabiliser un secteur défensif qui peinait à verrouiller ses filets la saison dernière. Mission déjà accomplie? Après quatre sorties, Arnaud Bodart ne s'est en tout cas retourné qu'à une seule reprise, faisant des Rouches la meilleure défense de l'élite en compagnie de leur meilleur ennemi zébré. De l'autre côté du terrain, le spectacle s'est fait attendre, mais les trois buts plantés au Beerschot sont prometteurs.

Le lauréat sera connu en mêlant le résultat du vote des lecteurs et celui de la rédaction, valant chacun pour 50% du résultat final. Tout de suite, place aux trois nommés de cette première cuvée.4 victoires - 7 buts marqués - 1 but encaisséSur sa lancée de la saison dernière, le coach des Zèbres transforme tout ce qu'il touche en or. Quand il replace Ryota Morioka en 10 malgré une saison majuscule devant la défense, le Japonais offre la victoire aux Carolos à Bruges. Quand Shamar Nicholson doit dépanner dans un couloir, il plante un doublé pour mettre l'Antwerp à genoux. Autant de buts fêtés par tout un groupe, signe d'une gestion humaine hors-normes dans le Pays Noir.3 victoires - 6 buts marqués - 5 buts encaissésÀ l'opposé du joueur spectaculaire qu'il était sur le terrain, l'ancien numéro 10 argentin est un coach très rigoureux dans son approche défensive. Sa défense à cinq protège à merveille sa surface, et il offre beaucoup de liberté à son trident offensif pour faire la différence à l'autre bout du terrain. Depuis son arrivée à la tête du Beerschot, les pensionnaires du Kiel sont devenus une équipe particulièrement coriace à manoeuvrer. 3 victoires - 6 buts marqués - 1 but encaisséLe Normand a installé sur Sclessin sa rigueur française, pour stabiliser un secteur défensif qui peinait à verrouiller ses filets la saison dernière. Mission déjà accomplie? Après quatre sorties, Arnaud Bodart ne s'est en tout cas retourné qu'à une seule reprise, faisant des Rouches la meilleure défense de l'élite en compagnie de leur meilleur ennemi zébré. De l'autre côté du terrain, le spectacle s'est fait attendre, mais les trois buts plantés au Beerschot sont prometteurs.