"Je pense que cette équipe est prenable, mais c'est toujours Kiev et ils ont de bons joueurs", a déclaré le capitaine brugeois mercredi. "Avec les autres gars là-bas, ça aurait peut-être été plus facile, nous devons être honnêtes à ce sujet. Mais nos autres gars peuvent aussi bien jouer. La mentalité dans le groupe est certainement bonne, comme nous l'avons montré à Kiev, nous pouvons réaliser beaucoup de choses en équipe. Il y a assez de force dans cette équipe. Ce sera un match serré, mais je pense que nous sommes prêts pour cela. Nous espérons que nous irons un tour plus loin demain." Interrogé sur les multiples cas de Covid au sein du Club, Vormer n'a pas d'explication. "Je n'en ai vraiment aucune idée, je pense que ça arrive partout, dans le monde entier. Il faut apprendre à vivre avec. Tout le monde ici respecte les règles et vous pouvez quand même attraper le virus. Cependant, nous ne sommes plus si souvent au club : nous ne prenons même plus de petit déjeuner ici". . (Belga)

"Je pense que cette équipe est prenable, mais c'est toujours Kiev et ils ont de bons joueurs", a déclaré le capitaine brugeois mercredi. "Avec les autres gars là-bas, ça aurait peut-être été plus facile, nous devons être honnêtes à ce sujet. Mais nos autres gars peuvent aussi bien jouer. La mentalité dans le groupe est certainement bonne, comme nous l'avons montré à Kiev, nous pouvons réaliser beaucoup de choses en équipe. Il y a assez de force dans cette équipe. Ce sera un match serré, mais je pense que nous sommes prêts pour cela. Nous espérons que nous irons un tour plus loin demain." Interrogé sur les multiples cas de Covid au sein du Club, Vormer n'a pas d'explication. "Je n'en ai vraiment aucune idée, je pense que ça arrive partout, dans le monde entier. Il faut apprendre à vivre avec. Tout le monde ici respecte les règles et vous pouvez quand même attraper le virus. Cependant, nous ne sommes plus si souvent au club : nous ne prenons même plus de petit déjeuner ici". . (Belga)