"C'est une sensation incroyable", a-t-il confié à Belga après la victoire. "Disputer la finale d'un tournoi du Grand Chelem, c'est ce dont on rêve quand on est enfant. J'espère que je pourrai un jour en jouer une en double messieurs, mais entre-temps, c'est merveilleux. D'autant que c'est totalement inattendu. Nous n'étions pas supposés faire équipe ensemble et sommes entrés en derniers dans le tableau, car le partenaire d'Ulrikke n'avait pas le classement requis. Je la connaissais d'ailleurs à peine", a-t-il souri. "Nous sommes partis avec l'idée d'essayer de bien jouer et surtout de nous amuser. Et nous voilà!" Joran Vliegen est le premier joueur belge à disputer une finale du double mixte à Roland-Garros. En cas de victoire, le gaucher de Maaseik rejoindrait au palmarès Kim Clijsters, couronnée en 2003 en doubles dames avec la Japonaise Ai Sugiyama, et Xavier Malisse et Olivier Rochus vainqueurs du double messieurs en 2004. "J'espère que nous pourrons jouer sur le Court Philippe-Chatrier, mais nous allons monter sur le terrain sans pression. Que nos adversaires se nomment Dabrowski-Peers ou Shibahara-Koolhof, ce seront de sérieux clients et nous ne partirons pas favoris. Nous aurions d'ailleurs très bien pu perdre aujourd'hui, mais Krawietz a servi une double faute sur la balle de match à 6-1, 5-3 en leur faveur. J'espère que nous réussirons à nous lâcher et à savourer ce moment." (Belga)

"C'est une sensation incroyable", a-t-il confié à Belga après la victoire. "Disputer la finale d'un tournoi du Grand Chelem, c'est ce dont on rêve quand on est enfant. J'espère que je pourrai un jour en jouer une en double messieurs, mais entre-temps, c'est merveilleux. D'autant que c'est totalement inattendu. Nous n'étions pas supposés faire équipe ensemble et sommes entrés en derniers dans le tableau, car le partenaire d'Ulrikke n'avait pas le classement requis. Je la connaissais d'ailleurs à peine", a-t-il souri. "Nous sommes partis avec l'idée d'essayer de bien jouer et surtout de nous amuser. Et nous voilà!" Joran Vliegen est le premier joueur belge à disputer une finale du double mixte à Roland-Garros. En cas de victoire, le gaucher de Maaseik rejoindrait au palmarès Kim Clijsters, couronnée en 2003 en doubles dames avec la Japonaise Ai Sugiyama, et Xavier Malisse et Olivier Rochus vainqueurs du double messieurs en 2004. "J'espère que nous pourrons jouer sur le Court Philippe-Chatrier, mais nous allons monter sur le terrain sans pression. Que nos adversaires se nomment Dabrowski-Peers ou Shibahara-Koolhof, ce seront de sérieux clients et nous ne partirons pas favoris. Nous aurions d'ailleurs très bien pu perdre aujourd'hui, mais Krawietz a servi une double faute sur la balle de match à 6-1, 5-3 en leur faveur. J'espère que nous réussirons à nous lâcher et à savourer ce moment." (Belga)