"Virton va demander le chômage technique et a déjà communiqué à ce propos auprès des joueurs. Ce n'est qu'une fois la demande de l'employeur déposée que les employés peuvent ensuite soumettre les formulaires afin de bénéficier du chômage technique", a précisé Stijn Boeykens de Sporta. Virton n'a plus grand chose à gagner cette saison dans l'antichambre de l'élite belge. En effet, Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot doivent se disputer la montée alors que Lokeren et Roulers s'affronteront en playdowns. Dans l'élite, le Standard et Zulte Waregem envisagent également ce recours au chômage technique, a écrit le journal Het Laatste Nieuws dans son édition du samedi, ce qu'a confirmé Sporta. La proposition est sur la table mais n'a pas encore été soumise. "En cas de chômage technique, les sportifs sont limités à un salaire égal à 70% du salaire moyen, plafonné à 2.353,21 euros bruts par mois. Pour les autres employés, tels que les entraîneurs, la limite est placée à 2.754,76 euros par mois. Le montant pour les sportifs est plus bas car ils payent moins de contributions ONSS en Belgique." (Belga)

"Virton va demander le chômage technique et a déjà communiqué à ce propos auprès des joueurs. Ce n'est qu'une fois la demande de l'employeur déposée que les employés peuvent ensuite soumettre les formulaires afin de bénéficier du chômage technique", a précisé Stijn Boeykens de Sporta. Virton n'a plus grand chose à gagner cette saison dans l'antichambre de l'élite belge. En effet, Oud-Heverlee Louvain et le Beerschot doivent se disputer la montée alors que Lokeren et Roulers s'affronteront en playdowns. Dans l'élite, le Standard et Zulte Waregem envisagent également ce recours au chômage technique, a écrit le journal Het Laatste Nieuws dans son édition du samedi, ce qu'a confirmé Sporta. La proposition est sur la table mais n'a pas encore été soumise. "En cas de chômage technique, les sportifs sont limités à un salaire égal à 70% du salaire moyen, plafonné à 2.353,21 euros bruts par mois. Pour les autres employés, tels que les entraîneurs, la limite est placée à 2.754,76 euros par mois. Le montant pour les sportifs est plus bas car ils payent moins de contributions ONSS en Belgique." (Belga)