Comme le match à rejouer se déroulera à l'issue de la 28e et dernière journée, le Beerschot connaîtra ce qu'il devra faire à Virton.

Van Brantegem a estimé lundi que la date choisie était la seule option. Comme tous les matchs de la dernière journée auront lieu le vendredi 28 février, jouer un match en milieu de semaine pendant les vacances de carnaval n'était pas possible. "Il doit y avoir deux jours de repos complets entre les matchs. Beerschot a joué dimanche (23 février contre Lommel, NDLR), il n'était donc pas possible de disputer Virton-Beerschot avant la 28e journée", a-t-il expliqué.

L'option de reporter la 28e et dernière journée a été étudiée. "Mais compte tenu des vacances de carnaval et en concertation avec la police fédérale, cela n'a pas été possible", a expliqué le responsable du calendrier.

La première date libre était donc le lundi 2 mars.

"Un accord a été conclu avec la zone de police gaumaise. Ainsi, les matchs de la finale pourront avoir lieu les 8 et 14 mars, afin que les clubs et les services de sécurité aient suffisamment de temps pour les préparer".

Il reste à voir si la réédition sera effectivement jouée le 2 mars. Virton et Westerlo ont décidé de se pourvoir en appel de faire rejouer la rencontre devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Cette procédure de recours a un effet suspensif.

Comme le match à rejouer se déroulera à l'issue de la 28e et dernière journée, le Beerschot connaîtra ce qu'il devra faire à Virton. Van Brantegem a estimé lundi que la date choisie était la seule option. Comme tous les matchs de la dernière journée auront lieu le vendredi 28 février, jouer un match en milieu de semaine pendant les vacances de carnaval n'était pas possible. "Il doit y avoir deux jours de repos complets entre les matchs. Beerschot a joué dimanche (23 février contre Lommel, NDLR), il n'était donc pas possible de disputer Virton-Beerschot avant la 28e journée", a-t-il expliqué. L'option de reporter la 28e et dernière journée a été étudiée. "Mais compte tenu des vacances de carnaval et en concertation avec la police fédérale, cela n'a pas été possible", a expliqué le responsable du calendrier. La première date libre était donc le lundi 2 mars. "Un accord a été conclu avec la zone de police gaumaise. Ainsi, les matchs de la finale pourront avoir lieu les 8 et 14 mars, afin que les clubs et les services de sécurité aient suffisamment de temps pour les préparer". Il reste à voir si la réédition sera effectivement jouée le 2 mars. Virton et Westerlo ont décidé de se pourvoir en appel de faire rejouer la rencontre devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). Cette procédure de recours a un effet suspensif.