"Gymfed reconnaît que les choses ont mal tourné dans l'encadrement du sport de haut niveau et regrette profondément que certains athlètes aient encore des expériences négatives", a écrit la fédération flamande dans son communiqué. Gymfed a ajouté "prendre très au sérieux" les récents témoignages. C'est dans cette optique que la fédération a fait appel à un comité d'éthique indépendant et demande aux personnes concernées de fournir des explications supplémentaires sur leurs témoignages devant ce comité. De plus, Gymfed prévoit de consulter les gymnastes qui ont terminé leur carrière pendant l'olympiade 2016-2020 afin d'évaluer cette période. "Leurs conclusions seront certainement prises en compte à l'avenir", a assuré la fédération. Gymfed a ensuite assuré avoir "déployé des efforts importants depuis 2016 pour assurer une coopération constructive, pédagogiquement saine et respectueuse avec les athlètes du haut niveau, les entraîneurs et les coaches afin d'atteindre les objectifs communs, en particulier lors des grands rendez-vous". Vendredi, l'entraîneur de gymnastique néerlandais Gerrit Beltman avait reconnu avoir maltraité et humilié de jeunes gymnastes lors de ses entraînements. Il l'a dit dans une interview au Noordhollands Dagblad. Beltman a entraîné toute une série de gymnastes de haut niveau, dont notre compatriote Aagje Vanwalleghem. Samedi, Gaëlle Mys, ancienne gymnaste, a révélé sur Instagram avoir été victime d'actes d'intimidation et de harcèlement au cours de sa carrière. Ils lui ont fait quitter la gymnastique de haut niveau en 2016. (Belga)

"Gymfed reconnaît que les choses ont mal tourné dans l'encadrement du sport de haut niveau et regrette profondément que certains athlètes aient encore des expériences négatives", a écrit la fédération flamande dans son communiqué. Gymfed a ajouté "prendre très au sérieux" les récents témoignages. C'est dans cette optique que la fédération a fait appel à un comité d'éthique indépendant et demande aux personnes concernées de fournir des explications supplémentaires sur leurs témoignages devant ce comité. De plus, Gymfed prévoit de consulter les gymnastes qui ont terminé leur carrière pendant l'olympiade 2016-2020 afin d'évaluer cette période. "Leurs conclusions seront certainement prises en compte à l'avenir", a assuré la fédération. Gymfed a ensuite assuré avoir "déployé des efforts importants depuis 2016 pour assurer une coopération constructive, pédagogiquement saine et respectueuse avec les athlètes du haut niveau, les entraîneurs et les coaches afin d'atteindre les objectifs communs, en particulier lors des grands rendez-vous". Vendredi, l'entraîneur de gymnastique néerlandais Gerrit Beltman avait reconnu avoir maltraité et humilié de jeunes gymnastes lors de ses entraînements. Il l'a dit dans une interview au Noordhollands Dagblad. Beltman a entraîné toute une série de gymnastes de haut niveau, dont notre compatriote Aagje Vanwalleghem. Samedi, Gaëlle Mys, ancienne gymnaste, a révélé sur Instagram avoir été victime d'actes d'intimidation et de harcèlement au cours de sa carrière. Ils lui ont fait quitter la gymnastique de haut niveau en 2016. (Belga)