Jurgen Roelandts (BMC) a fini premier Belge en 5e position. Jasper Stuyven (Trek-Sagafredo) a pris la 10e place. La course s'est jouée comme souvent en tout fin d'épreuve. Tous les favoris s'apprêtaient à aborder groupés le célèbre Poggio qui a si souvent fait pencher la décision. C'est alors que Mark Cavendish a été victime d'une chute spectaculaire sur un îlot directionnel mal indiqué. Il s'en suivit une certaine confusion dans le peloton . Comme l'an dernier les 3,7 km de la pente du Poggio à une moyenne de 3,7%, (avec une pente maximale 8%) a fait basculer la décision. Après une attaque du Luxembourgeois Jean-Pi Drucker (BMC), le champion de Lettonie Krists Neilands a tenté sa chance. Nibali a plongé dans sa roue avant de le déposer à 6,5 km de l'arrivée. Il basculait seul au sommet avec 11 secondes d'avance. Ses qualités de descendeur ont ensuite fait merveille. Le Sicilien pouvait savourer son nouveau triomphe dans l'ultime ligne droite. Nibali, 33 ans, met fin à douze années sans succès italien à Sanremo. Il succède au palmarès au Polonais Michal Kwiatkowski. Il décroche son 51e succès professionnel et complète encore un peu plus un palmarès exceptionnel où monuments (Tour de Lombardie, Milan-Sanremo, championnat d'Italie) et grands tours (Tour de France, Tour d'Italie et Tour d'Espagne) se côtoient. (Belga)

Jurgen Roelandts (BMC) a fini premier Belge en 5e position. Jasper Stuyven (Trek-Sagafredo) a pris la 10e place. La course s'est jouée comme souvent en tout fin d'épreuve. Tous les favoris s'apprêtaient à aborder groupés le célèbre Poggio qui a si souvent fait pencher la décision. C'est alors que Mark Cavendish a été victime d'une chute spectaculaire sur un îlot directionnel mal indiqué. Il s'en suivit une certaine confusion dans le peloton . Comme l'an dernier les 3,7 km de la pente du Poggio à une moyenne de 3,7%, (avec une pente maximale 8%) a fait basculer la décision. Après une attaque du Luxembourgeois Jean-Pi Drucker (BMC), le champion de Lettonie Krists Neilands a tenté sa chance. Nibali a plongé dans sa roue avant de le déposer à 6,5 km de l'arrivée. Il basculait seul au sommet avec 11 secondes d'avance. Ses qualités de descendeur ont ensuite fait merveille. Le Sicilien pouvait savourer son nouveau triomphe dans l'ultime ligne droite. Nibali, 33 ans, met fin à douze années sans succès italien à Sanremo. Il succède au palmarès au Polonais Michal Kwiatkowski. Il décroche son 51e succès professionnel et complète encore un peu plus un palmarès exceptionnel où monuments (Tour de Lombardie, Milan-Sanremo, championnat d'Italie) et grands tours (Tour de France, Tour d'Italie et Tour d'Espagne) se côtoient. (Belga)