Le "Requin de Messine" s'est montré à l'avant de la course, dimanche, dans la 15e étape dont il a pris la 11e place à Andorre-la-Vieille. "J'ai couru un Tour différent de mon expérience passée mais similaire à 2016 avant Rio", a estimé Nibali, qui n'a pas cherché à se placer au classement général (33e), avant d'ajouter: "C'était le moyen idéal pour moi d'atteindre la meilleure forme pour Tokyo." "J'ai de bonnes sensations mais, pour une course comme celle des JO, il faut que toute l'équipe soit au top", a ajouté le Sicilien. Nibali participera à l'âge de 36 ans à ses quatrièmes JO après Pékin, Londres et Rio. Dans la sélection italienne, il retrouvera l'un de ses coéquipiers habituels, le grimpeur Giulio Ciccone, absent sur le Tour. La course sur route des JO est prévue le 24 juillet, six jours après l'arrivée du Tour sur les Champs-Elysées. (Belga)

Le "Requin de Messine" s'est montré à l'avant de la course, dimanche, dans la 15e étape dont il a pris la 11e place à Andorre-la-Vieille. "J'ai couru un Tour différent de mon expérience passée mais similaire à 2016 avant Rio", a estimé Nibali, qui n'a pas cherché à se placer au classement général (33e), avant d'ajouter: "C'était le moyen idéal pour moi d'atteindre la meilleure forme pour Tokyo." "J'ai de bonnes sensations mais, pour une course comme celle des JO, il faut que toute l'équipe soit au top", a ajouté le Sicilien. Nibali participera à l'âge de 36 ans à ses quatrièmes JO après Pékin, Londres et Rio. Dans la sélection italienne, il retrouvera l'un de ses coéquipiers habituels, le grimpeur Giulio Ciccone, absent sur le Tour. La course sur route des JO est prévue le 24 juillet, six jours après l'arrivée du Tour sur les Champs-Elysées. (Belga)