"Bardet comptait une dizaine de secondes d'avance. Nous étions au milieu des motos. A cet endroit, la route se rétrécissait très fort (la zone sécurisée par les barrières commençaient à cet endroit, ndlr). Il y avait deux motos de la police. Froome a accéléré et comme j'étais bien, je l'ai suivi. D'un coup, il y a eu un ralentissement et je suis tombé", a expliqué l'Italien. "J'étais bien, la condition était là, j'y croyais fortement. J'ai attaqué une première fois juste pour voir qui était en forme. Dommage. Mais ce sont des choses qui peuvent arriver quand il y a beaucoup de monde, beaucoup de public." Nibali a réussi à limiter les dégâts, terminant à 13 secondes du vainqueur, le maillot jaune Geraint Thomas. (Belga)

"Bardet comptait une dizaine de secondes d'avance. Nous étions au milieu des motos. A cet endroit, la route se rétrécissait très fort (la zone sécurisée par les barrières commençaient à cet endroit, ndlr). Il y avait deux motos de la police. Froome a accéléré et comme j'étais bien, je l'ai suivi. D'un coup, il y a eu un ralentissement et je suis tombé", a expliqué l'Italien. "J'étais bien, la condition était là, j'y croyais fortement. J'ai attaqué une première fois juste pour voir qui était en forme. Dommage. Mais ce sont des choses qui peuvent arriver quand il y a beaucoup de monde, beaucoup de public." Nibali a réussi à limiter les dégâts, terminant à 13 secondes du vainqueur, le maillot jaune Geraint Thomas. (Belga)