Après un début de semaine largement perturbé par les conditions météo (chutes de neige et brouillard), les Mondiaux ont enfin pu débuter jeudi sous un large soleil dans la station des Dolomites. Les trois premiers skieurs à ouvrir le portillon sont partis à la faute au même endroit dans un virage serré après un saut. Les erreurs des Suisses Mauro Caviezel, Loïc Meillard et de l'Autrichien Christian Walder ont permis aux suivants d'aborder ce mouvement de terrain très piégeux avec davantage de prudence. Avec le dossard N.5, Kriechmayr, vice-champion du monde en titre, a parcouru les 2.075 mètres et passé les 41 portes en 1:19.41. C'est la première médaille d'or pour l'Autrichien de 29 ans après avoir décroché le bronze de la descente et l'argent du Super-G en 2019 à Åre. Kriechmayr compte 8 succès en Coupe du monde, dont 6 en Super-G. Le revenant allemand Romed Baumann, 35 ans, a surpris en prenant la 2e place, échouant à 7 centièmes uniquement de Kriechmayr. La dernière victoire en Coupe du monde de Baumann, médaillé de bronze du combiné aux Mondiaux de Schladming en 2013, date de 2012. Alexis Pinturault, leader actuel de la Coupe du monde, a lui décroché sa cinquième médaille mondiale après deux titres (combiné et par équipes) et deux médailles de bronze en slalom géant. Le Français n'avait plus terminé sur un podium en Super-G depuis plus de six ans, à Beaver Creek en décembre 2014. Le Belge Armand Marchant, avec le dossard N.36, est parti à la faute après une trentaine de secondes de course dans un grand dévers pied gauche. Le skieur de Thimister, 23 ans et spécialiste du slalom, dispute ses deuxièmes Mondiaux six ans après avoir pris la 41e place du géant à Beaver Creek en 2015. Plus tôt dans la journée, la Suissesse Lara Gut-Behrami a remporté le Super-G féminin devant sa compatriote Corinne Suter et l'Américaine Mikaela Shiffrin. Vendredi se tiendront les entraînements en vue des deux épreuves de descente. La course féminine est prévue samedi, la masculine dimanche, chaque fois à 11 heures. (Belga)

Après un début de semaine largement perturbé par les conditions météo (chutes de neige et brouillard), les Mondiaux ont enfin pu débuter jeudi sous un large soleil dans la station des Dolomites. Les trois premiers skieurs à ouvrir le portillon sont partis à la faute au même endroit dans un virage serré après un saut. Les erreurs des Suisses Mauro Caviezel, Loïc Meillard et de l'Autrichien Christian Walder ont permis aux suivants d'aborder ce mouvement de terrain très piégeux avec davantage de prudence. Avec le dossard N.5, Kriechmayr, vice-champion du monde en titre, a parcouru les 2.075 mètres et passé les 41 portes en 1:19.41. C'est la première médaille d'or pour l'Autrichien de 29 ans après avoir décroché le bronze de la descente et l'argent du Super-G en 2019 à Åre. Kriechmayr compte 8 succès en Coupe du monde, dont 6 en Super-G. Le revenant allemand Romed Baumann, 35 ans, a surpris en prenant la 2e place, échouant à 7 centièmes uniquement de Kriechmayr. La dernière victoire en Coupe du monde de Baumann, médaillé de bronze du combiné aux Mondiaux de Schladming en 2013, date de 2012. Alexis Pinturault, leader actuel de la Coupe du monde, a lui décroché sa cinquième médaille mondiale après deux titres (combiné et par équipes) et deux médailles de bronze en slalom géant. Le Français n'avait plus terminé sur un podium en Super-G depuis plus de six ans, à Beaver Creek en décembre 2014. Le Belge Armand Marchant, avec le dossard N.36, est parti à la faute après une trentaine de secondes de course dans un grand dévers pied gauche. Le skieur de Thimister, 23 ans et spécialiste du slalom, dispute ses deuxièmes Mondiaux six ans après avoir pris la 41e place du géant à Beaver Creek en 2015. Plus tôt dans la journée, la Suissesse Lara Gut-Behrami a remporté le Super-G féminin devant sa compatriote Corinne Suter et l'Américaine Mikaela Shiffrin. Vendredi se tiendront les entraînements en vue des deux épreuves de descente. La course féminine est prévue samedi, la masculine dimanche, chaque fois à 11 heures. (Belga)