Le désormais plus jeune T1 de Jupiler Pro League à 34 ans a expliqué que ce n'était pas sa dernière blessure qui était à l'origine de ces décisions tombées au lendemain de la 2e journée du championnat 2020-2021.

"Ce n'est pas cette blessure (contre Saint-Etienne le 18 juillet, NDLR) qui a précipité cette décision. Je me remets constamment en question. Je voulais ce qui était le meilleur pour le club et les joueurs. Il fallait que les choses soient claires. Dès que j'ai eu l'impression que c'était la chose (devenir entraîneur) à faire, je l'ai faite immédiatement", a-t-il affirmé, confirmant qu'il était désormais en ordre au niveau des diplômes. "J'aurais pu prendre la décision après la 25e journée (de championnat). Elle intervient aujourd'hui. En fait, la décision était prise après la 1re journée. La vérité n'est pas toujours aussi claire. Le but est toujours de bien faire. Mon rôle a plus de sens désormais. Je suis à la bonne place pour la première fois".

Après une brillante carrière de joueur, Kompany a l'intention d'apporter plus que des résultats au club de son coeur. "La manière dont je veux approcher le football est exactement la manière pour être vainqueur sur une longue durée. On a fait jouer beaucoup de joueurs de l'académie l'année passée. C'est un réalisme financier qui ouvre des perspectives. Je suis un vainqueur. J'ai joué dans des équipes où il fallait gagner chaque fois. Je suis devenu un bon joueur en étant souvent blessé, il faut beaucoup de caractère pour revenir à chaque fois. Donc aujourd'hui, je peux me donner à 100% tous les jours ce que je n'ai pas pu faire en tant que joueur. Le but en arrivant à Anderlecht est d'avoir des résultats mais aussi une identité. Je veux me donner à fond avec tout ce que j'ai et avec tous ceux qui soutiennent le projet. Je veux que l'entraîneur qui me succèdera continue à jouer avec la même identité du club. Je suis ici depuis mes 6 ans le Mauve est dans mon sang."

Le désormais plus jeune T1 de Jupiler Pro League à 34 ans a expliqué que ce n'était pas sa dernière blessure qui était à l'origine de ces décisions tombées au lendemain de la 2e journée du championnat 2020-2021."Ce n'est pas cette blessure (contre Saint-Etienne le 18 juillet, NDLR) qui a précipité cette décision. Je me remets constamment en question. Je voulais ce qui était le meilleur pour le club et les joueurs. Il fallait que les choses soient claires. Dès que j'ai eu l'impression que c'était la chose (devenir entraîneur) à faire, je l'ai faite immédiatement", a-t-il affirmé, confirmant qu'il était désormais en ordre au niveau des diplômes. "J'aurais pu prendre la décision après la 25e journée (de championnat). Elle intervient aujourd'hui. En fait, la décision était prise après la 1re journée. La vérité n'est pas toujours aussi claire. Le but est toujours de bien faire. Mon rôle a plus de sens désormais. Je suis à la bonne place pour la première fois". Après une brillante carrière de joueur, Kompany a l'intention d'apporter plus que des résultats au club de son coeur. "La manière dont je veux approcher le football est exactement la manière pour être vainqueur sur une longue durée. On a fait jouer beaucoup de joueurs de l'académie l'année passée. C'est un réalisme financier qui ouvre des perspectives. Je suis un vainqueur. J'ai joué dans des équipes où il fallait gagner chaque fois. Je suis devenu un bon joueur en étant souvent blessé, il faut beaucoup de caractère pour revenir à chaque fois. Donc aujourd'hui, je peux me donner à 100% tous les jours ce que je n'ai pas pu faire en tant que joueur. Le but en arrivant à Anderlecht est d'avoir des résultats mais aussi une identité. Je veux me donner à fond avec tout ce que j'ai et avec tous ceux qui soutiennent le projet. Je veux que l'entraîneur qui me succèdera continue à jouer avec la même identité du club. Je suis ici depuis mes 6 ans le Mauve est dans mon sang."