Blessé après la rencontre entre la Belgique et Gibraltar (9-0) le 31 août dernier, Vincent Kompany a été écarté des terrains pendant deux mois. Il y a deux semaines, 'Vince The Prince' avait fait son retour avec Manchester City sur la pelouse de Leicester. Pas épargné par les blessures, Kompany en est ressorti avec un mental d'acier. "Mentalement, je suis plus fort que n'importe qui. En ce qui concerne la santé, je ne peux rien promettre, personne ne le peut", a-t-il déclaré à Sky Sports. "C'est frustrant d'être sur la touche mais cela m'a aidé à progresser. En regardant les matchs, j'imaginais comment contrer tel ou tel attaquant, quelle passe faire. J'ai appris qu'on pouvait progresser même sans pouvoir s'entraîner." Malgré sa longue absence, Kompany a tout de suite réintégré le onze de base d'une équipe de Manchester City qui tourne à plein régime. Avec 13 victoires et 1 nul, les Citizens sont encore invaincus en Premier League. "Il est trop tôt pour penser à terminer la saison invaincus. Les records ne veulent rien dire si on ne gagne pas de titre. Pour le moment, on doit juste penser au prochain match." Un début de saison canon que les Citizens doivent en grande partie à leur entraîneur Pep Guardiola, qui passe sa deuxième saison sur le banc de City. "C'est un professeur, c'est le mot qui lui correspond le mieux", a expliqué Kompany. "Parfois, il faut savoir revenir aux fondamentaux même au plus haut niveau. Cela a permis à l'équipe de franchir un palier supplémentaire." (Belga)

Blessé après la rencontre entre la Belgique et Gibraltar (9-0) le 31 août dernier, Vincent Kompany a été écarté des terrains pendant deux mois. Il y a deux semaines, 'Vince The Prince' avait fait son retour avec Manchester City sur la pelouse de Leicester. Pas épargné par les blessures, Kompany en est ressorti avec un mental d'acier. "Mentalement, je suis plus fort que n'importe qui. En ce qui concerne la santé, je ne peux rien promettre, personne ne le peut", a-t-il déclaré à Sky Sports. "C'est frustrant d'être sur la touche mais cela m'a aidé à progresser. En regardant les matchs, j'imaginais comment contrer tel ou tel attaquant, quelle passe faire. J'ai appris qu'on pouvait progresser même sans pouvoir s'entraîner." Malgré sa longue absence, Kompany a tout de suite réintégré le onze de base d'une équipe de Manchester City qui tourne à plein régime. Avec 13 victoires et 1 nul, les Citizens sont encore invaincus en Premier League. "Il est trop tôt pour penser à terminer la saison invaincus. Les records ne veulent rien dire si on ne gagne pas de titre. Pour le moment, on doit juste penser au prochain match." Un début de saison canon que les Citizens doivent en grande partie à leur entraîneur Pep Guardiola, qui passe sa deuxième saison sur le banc de City. "C'est un professeur, c'est le mot qui lui correspond le mieux", a expliqué Kompany. "Parfois, il faut savoir revenir aux fondamentaux même au plus haut niveau. Cela a permis à l'équipe de franchir un palier supplémentaire." (Belga)