"J'ai beaucoup de respect pour Unai Emery et Villarreal car j'ai regardé les matchs contre le Bayern et la Juventus", éliminés respectivement en quarts et en huitièmes de finale par le Sous-Marin Jaune, a expliqué Klopp. "Unai est un entraîneur obsédé par les détails, qui prépare toutes les situations différentes de match et c'est ce que son équipe exécute. C'est un entraîneur de classe mondiale qui réalise un travail incroyable." Liverpool peut s'attendre à affronter un Villarreal très défensif, qui a réalisé le hold-up parfait au Bayern au tour précédent après avoir joué un mauvais tour à la Juventus en huitièmes de finale. "Nous affrontons un adversaire difficile, qui est fait pour la compétition. La manière dont ils s'organisent est vraiment bonne", a ajouté Klopp. "Ils ont peut-être eu un petit avantage lors deux derniers matchs, où la Juve et peut-être le Bayen pourraient les avoir sous-estimés, mais cela ne nous arrivera jamais, surtout après ces quatre matchs, il n'y a plus aucune de chance." Klopp avait affronté Emery au début de son règne à Liverpool, en perdant la finale de l'Europa League 2016 contre Séville. "Cette nuit-là a été difficile à encaisser. C'était notre 64e match de la saison, une saison difficile", a confié Klopp. "Nous ne pouvons pas vraiment comparer les matchs de football." (Belga)

"J'ai beaucoup de respect pour Unai Emery et Villarreal car j'ai regardé les matchs contre le Bayern et la Juventus", éliminés respectivement en quarts et en huitièmes de finale par le Sous-Marin Jaune, a expliqué Klopp. "Unai est un entraîneur obsédé par les détails, qui prépare toutes les situations différentes de match et c'est ce que son équipe exécute. C'est un entraîneur de classe mondiale qui réalise un travail incroyable." Liverpool peut s'attendre à affronter un Villarreal très défensif, qui a réalisé le hold-up parfait au Bayern au tour précédent après avoir joué un mauvais tour à la Juventus en huitièmes de finale. "Nous affrontons un adversaire difficile, qui est fait pour la compétition. La manière dont ils s'organisent est vraiment bonne", a ajouté Klopp. "Ils ont peut-être eu un petit avantage lors deux derniers matchs, où la Juve et peut-être le Bayen pourraient les avoir sous-estimés, mais cela ne nous arrivera jamais, surtout après ces quatre matchs, il n'y a plus aucune de chance." Klopp avait affronté Emery au début de son règne à Liverpool, en perdant la finale de l'Europa League 2016 contre Séville. "Cette nuit-là a été difficile à encaisser. C'était notre 64e match de la saison, une saison difficile", a confié Klopp. "Nous ne pouvons pas vraiment comparer les matchs de football." (Belga)