Costes a bouclé les distances de 1,9 km de natation, 90 km de vélo (avec 2 ascensions du Mur) et 21,1 km de course à pied en 3h54:45, distançant Heemeryck sur les 7 derniers kilomètres du semi-marathon, alors que celui-ci avait pris la tête de la course au début du vélo. Victorieux à Grammont en 2018 et 2019, le Louvaniste a terminé 2e (3h55:58), à 1:13 du vainqueur, le Néerlandais Milan Brons complétant le podium (3h57:42). Chez les dames, Diederiks a pris les commandes de l'épreuve lors de la 2e boucle à vélo pour ne plus les lâcher. Elle s'est imposée en 4h27:53, devant Tondeur. Grâce à un bon semi-marathon, la Namuroise a privé l'Allemande Jenny Jendryschik de la 2e place dans les derniers kilomètres, terminant en 4h32:33, soit à 4:40 de la Néerlandaise. (Belga)

Costes a bouclé les distances de 1,9 km de natation, 90 km de vélo (avec 2 ascensions du Mur) et 21,1 km de course à pied en 3h54:45, distançant Heemeryck sur les 7 derniers kilomètres du semi-marathon, alors que celui-ci avait pris la tête de la course au début du vélo. Victorieux à Grammont en 2018 et 2019, le Louvaniste a terminé 2e (3h55:58), à 1:13 du vainqueur, le Néerlandais Milan Brons complétant le podium (3h57:42). Chez les dames, Diederiks a pris les commandes de l'épreuve lors de la 2e boucle à vélo pour ne plus les lâcher. Elle s'est imposée en 4h27:53, devant Tondeur. Grâce à un bon semi-marathon, la Namuroise a privé l'Allemande Jenny Jendryschik de la 2e place dans les derniers kilomètres, terminant en 4h32:33, soit à 4:40 de la Néerlandaise. (Belga)