Energy Standard occupait déjà la tête à l'issue de la première journée, grâce notamment au record du monde (3:54.81) du Japonais Daiya Sato sur 400m quatre nages, avec 13,5 points d'avance sur Cali Condors, dont la tête d'affiche est l'Américain Caeleb Dressel, auteur du record du monde 50m libre (20.24) également vendredi. Samedi, les victoires de Sato (200m quatre nages et 200m papillon), Sjöström (50m libre) et du relais mixte 4x100m libre ont permis à Energy Standard de remporter cette première édition avec 453,5 points, devant London Roar (444), l'équipe du Britannique Adam Peaty, les Cali Condors de Caeleb Dressel (415,5 points) et les LA Current de Matt Grevers (318). Au niveau individuel, Sjöström remporte le titre de MVP grâce aux 243,5 points qu'elle a totalisés durant la saison, devançant de peu (3,5 points) Dressel. L'International Swimming League a réuni huit "clubs", quatre américains et quatre européens, comprenant chacun douze nageurs et douze nageuses, pour une série de compétitions organisées entre août et décembre. En fonction de leur classement dans la course, les nageurs rapportent un certain nombre de points à leur équipe. Les deux meilleures équipes européennes et les deux meilleures équipes américaines ont disputé vendredi et samedi un 'Final Four' à Las Vegas. Pieter Timmers, Fanny Lecluyse et Kimberly Buys ont participé à cette ligue au sein de l'équipe Iron de la Hongroise Katinka Hosszu, qui n'a pas réussi à se qualifier pour la finale. (Belga)

Energy Standard occupait déjà la tête à l'issue de la première journée, grâce notamment au record du monde (3:54.81) du Japonais Daiya Sato sur 400m quatre nages, avec 13,5 points d'avance sur Cali Condors, dont la tête d'affiche est l'Américain Caeleb Dressel, auteur du record du monde 50m libre (20.24) également vendredi. Samedi, les victoires de Sato (200m quatre nages et 200m papillon), Sjöström (50m libre) et du relais mixte 4x100m libre ont permis à Energy Standard de remporter cette première édition avec 453,5 points, devant London Roar (444), l'équipe du Britannique Adam Peaty, les Cali Condors de Caeleb Dressel (415,5 points) et les LA Current de Matt Grevers (318). Au niveau individuel, Sjöström remporte le titre de MVP grâce aux 243,5 points qu'elle a totalisés durant la saison, devançant de peu (3,5 points) Dressel. L'International Swimming League a réuni huit "clubs", quatre américains et quatre européens, comprenant chacun douze nageurs et douze nageuses, pour une série de compétitions organisées entre août et décembre. En fonction de leur classement dans la course, les nageurs rapportent un certain nombre de points à leur équipe. Les deux meilleures équipes européennes et les deux meilleures équipes américaines ont disputé vendredi et samedi un 'Final Four' à Las Vegas. Pieter Timmers, Fanny Lecluyse et Kimberly Buys ont participé à cette ligue au sein de l'équipe Iron de la Hongroise Katinka Hosszu, qui n'a pas réussi à se qualifier pour la finale. (Belga)