L'ancien arbitre estime qu'il a été injustement licencié dans la foulée du Footgate, l'enquête sur la suspicion de fraude dans le milieu du football belge, selon la citation envoyée par son avocat à l'Union belge lundi.

Bart Vertenten avait été licencié cinq jours après la vague de perquisitions menées en octobre l'an dernier dans le cadre du Footgate, en raison d'une "rupture du lien de confiance", selon les termes de l'URBSFA. L'Union belge faisait référence à un communiqué de presse du parquet fédéral où, entre autres reproches, il était question de contacts entre Bart Vertenten et l'agent de joueurs Dejan Veljkovic, une des figures clés dans le scandale, et d'un penalty suspect lors du match Antwerp-Eupen.

Mais selon son avocat, cette dernière argumentation est insuffisante. Il rappelle qu'un rapport d'arbitrage a été établi lors de cette rencontre et que l'on y lit que le juge de ligne, et non l'arbitre, est blâmé.

Bart Vertenten réclame devant le tribunal du travail de Bruxelles notamment des dommages pour licenciement abusif, à hauteur de 130.000 euros. L'affaire sera introduite le 29 octobre devant la première chambre du tribunal du travail néerlandophone. Le calendrier de la procédure sera alors établi.