Pour Verstraete, il n'y avait en effet aucune intention malveillante dans l'action de Malinovskyi, qui l'a blessé accidentellement à la suite d'une "malheureuse collision".

"Je tiens à chaleureusement remercier tous les gens qui m'ont apporté leur soutien ces derniers jours, après la phase où j'ai été blessé", a écrit Verstraete sur son compte twitter. "J'ai heureusement déjà pu reprendre l'entraînement aujourd'hui (mardi, ndlr). Un oeil au beurre noir et une éraflure ne suffisent pas pour me garder à la maison. J'ai revu les images de la phase controversée après le match. Pour moi il n'y a pas de mauvaise intention de Malinovskyi. C'est juste une malheureuse collision. Mais il est temps maintenant de penser à autre chose, et en particulier au prochain match de samedi (contre l'Antwerp, ndlr). Malinovskyi doit comparaître vendredi après-midi devant la Commission des litiges. Si celle-ci suit l'avis du procureur, il ne jouera plus cette saison. Genk exige l'acquittement de son joueur. L'appel ne sera pas suspensif si la peine prononcée est supérieure à cinq matches de suspension. Dans le cas contraire, l'appel éventuel introduit avant dimanche midi, reporterait de quatre jours l'entrée en vigueur de la suspension.

Il ne serait pas examiné par la chambre d'appel de la Commission des litiges avant le mardi 16 avril.

Et Malinovskyi pourrait donc jouer contre Bruges dimanche"....