"On avait un rythme incroyable aujourd'hui, il a fallu faire attention aux pneus", a commenté Verstappen après la course. "J'ai réussi à prendre les commandes et on a été un peu chanceux avec les abandons de Ferrari, mais on avait du rythme". Parti en deuxième ligne derrière Pérez et Leclerc, Verstappen a patiemment construit sa victoire, en dépassant son équipier qui avait trop abîmé ses pneus en début de course, puis en assistant à distance à la casse du moteur de Leclerc, alors en tête, au 20e des 51 tours du circuit urbain de Bakou. "La clé, ça a été la gestion des pneus, c'est ce qu'il faut ici. Tous les week-ends sont différents, il faut être précis, ça se joue sur de petits détails en course", a ajouté Verstappen. Verstappen possède désormais 21 points d'avance sur son équipier Sergio Perez et 34 sur Leclerc et va pouvoir s'envoler pour Montréal l'esprit serein pour le prochain Grand Prix, dans une semaine au Canada. Avec 25 victoires en Grand Prix, le Néerlandais a dépassé le quintuple champion du monde argentin Juan Manuel Fangio (1951, 1954, 1955, 1956 et 1957) et rejoint au neuvième rang des pilotes les plus victorieux de l'histoire l'Autrichien Niki Lauda (champion du monde 1975, 1977 et 1984) et le Britannique Jim Clark (champion du monde 1963 et 1965). Devant lui se trouve maintenant un autre Britannique, Jackie Stewart (champion du monde 1969, 1971 et 1973), avec 27 succès. Lewis Hamilton détient le record avec 103 victoires. (Belga)

"On avait un rythme incroyable aujourd'hui, il a fallu faire attention aux pneus", a commenté Verstappen après la course. "J'ai réussi à prendre les commandes et on a été un peu chanceux avec les abandons de Ferrari, mais on avait du rythme". Parti en deuxième ligne derrière Pérez et Leclerc, Verstappen a patiemment construit sa victoire, en dépassant son équipier qui avait trop abîmé ses pneus en début de course, puis en assistant à distance à la casse du moteur de Leclerc, alors en tête, au 20e des 51 tours du circuit urbain de Bakou. "La clé, ça a été la gestion des pneus, c'est ce qu'il faut ici. Tous les week-ends sont différents, il faut être précis, ça se joue sur de petits détails en course", a ajouté Verstappen. Verstappen possède désormais 21 points d'avance sur son équipier Sergio Perez et 34 sur Leclerc et va pouvoir s'envoler pour Montréal l'esprit serein pour le prochain Grand Prix, dans une semaine au Canada. Avec 25 victoires en Grand Prix, le Néerlandais a dépassé le quintuple champion du monde argentin Juan Manuel Fangio (1951, 1954, 1955, 1956 et 1957) et rejoint au neuvième rang des pilotes les plus victorieux de l'histoire l'Autrichien Niki Lauda (champion du monde 1975, 1977 et 1984) et le Britannique Jim Clark (champion du monde 1963 et 1965). Devant lui se trouve maintenant un autre Britannique, Jackie Stewart (champion du monde 1969, 1971 et 1973), avec 27 succès. Lewis Hamilton détient le record avec 103 victoires. (Belga)