La fédération estime qu'il n'y a pas de place au sein du Comité exécutif de l'URBSFA, l'organe le plus important, pour les dirigeants mis en cause dans le scandale qui frappe le football. C'est pourquoi Timmermans et Allaerts ont été invités à abandonner leur poste. Timmermans l'a fait volontairement, mais Allaerts s'est défendu. Comme ils ont reçu leur mandat de la Pro League, leurs postes figuraient à l'ordre du jour de l'assemblée générale. En ce qui concerne le mandat d'Allaerts, pour la D1A, Michael Verschueren et Luciano D'Onofrio étaient candidats. Le dirigeant de l'Antwerp s'est retiré avant le vote, Verschueren a été élu. Pour la D1B, Bormans était le seul candidat. Les mandats de Verschueren et Bormans sont temporaires, le temps que dure l'enquête. En cas d'acquittement par le tribunal, Allaerts et/ou Timmermans pourront reprendre leur poste. En cas contraire, les mandats temporaires deviendront permanents. (Belga)

La fédération estime qu'il n'y a pas de place au sein du Comité exécutif de l'URBSFA, l'organe le plus important, pour les dirigeants mis en cause dans le scandale qui frappe le football. C'est pourquoi Timmermans et Allaerts ont été invités à abandonner leur poste. Timmermans l'a fait volontairement, mais Allaerts s'est défendu. Comme ils ont reçu leur mandat de la Pro League, leurs postes figuraient à l'ordre du jour de l'assemblée générale. En ce qui concerne le mandat d'Allaerts, pour la D1A, Michael Verschueren et Luciano D'Onofrio étaient candidats. Le dirigeant de l'Antwerp s'est retiré avant le vote, Verschueren a été élu. Pour la D1B, Bormans était le seul candidat. Les mandats de Verschueren et Bormans sont temporaires, le temps que dure l'enquête. En cas d'acquittement par le tribunal, Allaerts et/ou Timmermans pourront reprendre leur poste. En cas contraire, les mandats temporaires deviendront permanents. (Belga)