Les deux Diables Rouges venaient quoi qu'il en soit de participer à une bonne partie de l'entraînement du jour à Neerpede. "Mais sous contrôle", a tenu à préciser Vercauteren. "La situation va maintenant être examinée au jour le jour. Donc dimanche, on verra. On ne peut en tout cas pas prendre le risque de les voir prématurément quitter le terrain. Une rechute poserait encore plus de problèmes que ceux auxquels on est aujourd'hui confrontés. Il s'agit d'éviter à tout prix que leur retour sur le terrain s'avère prématuré. Je suis d'ailleurs surpris de la guérison aussi rapide de Vincent. Personne ici ne s'attendait à ce qu'il entre déjà en ligne de compte pour ce match au Standard. Cela a été beaucoup plus vite que prévu. Il a même fallu un peu le freiner aujourd'hui (vendredi, ndlr)..." L'ex-soulier d'or considère que l'élimination du Standard en Europe League jeudi, constitue plutôt un désavantage pour Anderlecht, dans l'optique du choc de dimanche. "Ils ont tout de même réussi un très beau parcours qui va leur donner confiance", estime-til en effet. "Ils étaient vraiment tout près de passer en seizièmes de finale, et vont sûtrement vouloir tout de suite rebondir après ce coup dur qui doit leur paraître injuste. Je les en sais d'ailleurs très capables. Les suspensions de Carcela et Mpoku sont bien sûr regrettables pour les intéressés et leur entraîneur. Mais pour nous cela ne change rien. Le Standard dispose d'un riche noyau, et ne va sûrement pas jouer à neuf..." Et à propos de cette lettre ouverte publiée jeudi ? "Je ne tiens pas trop à en parler maintenant. Ni à la commenter. Même si étant l'un des signataires je suis forcément d'accord sur le contenu et à fond derrière. Mais ici à Anderlecht on joue toujours sous pression, et il n'est pas question que cela change. C'est aux joueurs qu'il revient de la transformer en énergie positive. Et on y travaille..." (Belga)

Les deux Diables Rouges venaient quoi qu'il en soit de participer à une bonne partie de l'entraînement du jour à Neerpede. "Mais sous contrôle", a tenu à préciser Vercauteren. "La situation va maintenant être examinée au jour le jour. Donc dimanche, on verra. On ne peut en tout cas pas prendre le risque de les voir prématurément quitter le terrain. Une rechute poserait encore plus de problèmes que ceux auxquels on est aujourd'hui confrontés. Il s'agit d'éviter à tout prix que leur retour sur le terrain s'avère prématuré. Je suis d'ailleurs surpris de la guérison aussi rapide de Vincent. Personne ici ne s'attendait à ce qu'il entre déjà en ligne de compte pour ce match au Standard. Cela a été beaucoup plus vite que prévu. Il a même fallu un peu le freiner aujourd'hui (vendredi, ndlr)..." L'ex-soulier d'or considère que l'élimination du Standard en Europe League jeudi, constitue plutôt un désavantage pour Anderlecht, dans l'optique du choc de dimanche. "Ils ont tout de même réussi un très beau parcours qui va leur donner confiance", estime-til en effet. "Ils étaient vraiment tout près de passer en seizièmes de finale, et vont sûtrement vouloir tout de suite rebondir après ce coup dur qui doit leur paraître injuste. Je les en sais d'ailleurs très capables. Les suspensions de Carcela et Mpoku sont bien sûr regrettables pour les intéressés et leur entraîneur. Mais pour nous cela ne change rien. Le Standard dispose d'un riche noyau, et ne va sûrement pas jouer à neuf..." Et à propos de cette lettre ouverte publiée jeudi ? "Je ne tiens pas trop à en parler maintenant. Ni à la commenter. Même si étant l'un des signataires je suis forcément d'accord sur le contenu et à fond derrière. Mais ici à Anderlecht on joue toujours sous pression, et il n'est pas question que cela change. C'est aux joueurs qu'il revient de la transformer en énergie positive. Et on y travaille..." (Belga)