"Nous serions évidemment très déçus en cas d'élimination mais cela ne changerait pas notre motivation pour le reste du championnat", a ajouté Vercauteren qui estime "qu'une qualification serait davantage une étape pour la suite qu'un tournant".

Pour le RSCA, dixième en championnat à 8 points de la 6e place et relégué à 22 unités des Brugeois, le chemin le plus court vers une qualification européenne passe inéluctablement par la Coupe de Belgique. Pour tenter de sauver une saison qui semble mal embarquée, Vercauteren n'est pas encore certain de pouvoir aligner Vincent Kompany et Nacer Chadli, les deux éléments les plus expérimentés de son noyau.

"Favori, c'est toujours sur papier"

"Ils sont toujours incertains. Nous verrons leur réaction après l'entraînement de ce mercredi", a précisé le coach anderlechtois, qui sera également privé de Yari Verschaeren et Francis Amuzu alors que Killian Sardella et Thomas Didillon sont eux aussi incertains.

Malgré l'écart au classement et de niveau du jeu que Vercauteren reconnait, le coach du RSCA ne fait pas du Club de Bruges le favori tout désigné du duel de jeudi. "Nous connaissons les qualités des Brugeois et nous avons vu leurs prestations européennes. Mais qu'est-ce qu'être favori? C'est toujours sur papier, il faudra le démontrer sur le terrain", a ponctué Vercauteren.

"Nous serions évidemment très déçus en cas d'élimination mais cela ne changerait pas notre motivation pour le reste du championnat", a ajouté Vercauteren qui estime "qu'une qualification serait davantage une étape pour la suite qu'un tournant". Pour le RSCA, dixième en championnat à 8 points de la 6e place et relégué à 22 unités des Brugeois, le chemin le plus court vers une qualification européenne passe inéluctablement par la Coupe de Belgique. Pour tenter de sauver une saison qui semble mal embarquée, Vercauteren n'est pas encore certain de pouvoir aligner Vincent Kompany et Nacer Chadli, les deux éléments les plus expérimentés de son noyau. "Ils sont toujours incertains. Nous verrons leur réaction après l'entraînement de ce mercredi", a précisé le coach anderlechtois, qui sera également privé de Yari Verschaeren et Francis Amuzu alors que Killian Sardella et Thomas Didillon sont eux aussi incertains. Malgré l'écart au classement et de niveau du jeu que Vercauteren reconnait, le coach du RSCA ne fait pas du Club de Bruges le favori tout désigné du duel de jeudi. "Nous connaissons les qualités des Brugeois et nous avons vu leurs prestations européennes. Mais qu'est-ce qu'être favori? C'est toujours sur papier, il faudra le démontrer sur le terrain", a ponctué Vercauteren.