Après avoir neutralisé la course vendredi, ils avaient décidé en effet de fixer la porte d'Islande comme ligne d'arrivée virtuelle. Les marins ont subi une forte dépression avec des vents violents. Victime de plusieurs avaries sur son bateau Les Laboratoires de Biarritz, Denis Van Weynbergh a pris la décision d'abandonner samedi soir à 20h22, ont annoncé les organisateurs, "un choix qui fait suite à une succession d'avaries qui se sont multipliées depuis 48 heures". Vendredi, le marin belge a chuté s'occasionnant une déchirure musculaire après avoir connu déjà des problèmes électroniques. Se sont ajoutés samedi, des dommages au safran puis sur une voile et son radar, a expliqué son équipe sur les réseaux sociaux. Le Français Charlie Dalin (Apivia), arrivé à la porte Islande vendredi après 4 jours 9 heures 20 minutes et 26 secondes, a été le premier à avoir franchi la ligne, suivi par Jérémie Beyou (Charal) à 3h43 minutes et 34 secondes. Un autre Français Thomas Ruyant (LinkedOut), 3e, est arrivé à 7h10. Le départ de la course avait été donné dimanche dernier des Sables-d'Olonne et les 25 bateaux devaient en principe effectuer un périple de 3.500 milles (environ 6.500 km) au plus proche du cercle polaire, en remontant vers l'Islande, contourner l'île volcanique en coupant le cercle polaire arctique et revenir vers les Sables-d'Olonne. L'objectif du Brabançon, 54 ans, était d'accumuler les miles en vue de la Route du Rhum, prévue en novembre, étape vers le Vendée Globe 2024. (Belga)

Après avoir neutralisé la course vendredi, ils avaient décidé en effet de fixer la porte d'Islande comme ligne d'arrivée virtuelle. Les marins ont subi une forte dépression avec des vents violents. Victime de plusieurs avaries sur son bateau Les Laboratoires de Biarritz, Denis Van Weynbergh a pris la décision d'abandonner samedi soir à 20h22, ont annoncé les organisateurs, "un choix qui fait suite à une succession d'avaries qui se sont multipliées depuis 48 heures". Vendredi, le marin belge a chuté s'occasionnant une déchirure musculaire après avoir connu déjà des problèmes électroniques. Se sont ajoutés samedi, des dommages au safran puis sur une voile et son radar, a expliqué son équipe sur les réseaux sociaux. Le Français Charlie Dalin (Apivia), arrivé à la porte Islande vendredi après 4 jours 9 heures 20 minutes et 26 secondes, a été le premier à avoir franchi la ligne, suivi par Jérémie Beyou (Charal) à 3h43 minutes et 34 secondes. Un autre Français Thomas Ruyant (LinkedOut), 3e, est arrivé à 7h10. Le départ de la course avait été donné dimanche dernier des Sables-d'Olonne et les 25 bateaux devaient en principe effectuer un périple de 3.500 milles (environ 6.500 km) au plus proche du cercle polaire, en remontant vers l'Islande, contourner l'île volcanique en coupant le cercle polaire arctique et revenir vers les Sables-d'Olonne. L'objectif du Brabançon, 54 ans, était d'accumuler les miles en vue de la Route du Rhum, prévue en novembre, étape vers le Vendée Globe 2024. (Belga)