Le lundi 29 septembre 2014, le téléphone sonne. La veille, Gand et Lokeren se sont quittés sur un nul (1-1). Un résultat qui devrait avoir satisfait tout le monde (personne n'aime perdre un derby) mais la façon dont le match s'est déroulé n'a pas plu à un dirigeant avisé d'un des deux clubs. Il cherche à savoir combien de joueurs sur le terrain appartiennent au portefeuille de l'agent Dejan Veljkovic.
...