"Chacun voudra saisir l'occasion de passer un tour de plus pour figurer en quarts de finale. De mon côté, j'ai quelques incertitudes concernant mon noyau", a confié Hein Vanhaezebrouck mercredi. "Renato Neto et Daniel Milicevic ne seront de toute façon pas là en raison de leur blessure. Mais il y un gros point d'interrogation derrière les noms de Moses Simon, Brecht Dejaeghere et Nana Asare. Par contre, Genk disposera d'une forte équipe."

"L'ambiance européenne sera bien présente chez nous. Ce sera sans doute différent pour nous pour le match retour. D'habitude, on fait le déplacement en avion. Ce sera avec le bus cette fois et le reste sera du très connu pour nous, que ce soit l'hôtel, les alentours, le stade ou le terrain. L'avantage pour nous de jouer Genk, c'est que les Limbourgeois nous réussissent plutôt bien. Sauf lorsque Rudi Cossey avait repris le flambeau de Peter Maes. Nous avions perdu. Logiquement. Nous sommes en outre tous les deux dans la même situation en championnat en n'étant pas encore certain d'aller en play-off I. Genk mérite d'y être, mais pas au détriment de notre équipe. Nous allons donner le maximum demain, avec sans doute la situation en championnat dans un coin de la tête. Schrijvers et Trossard sont venus renforcer Genk, mais si le résultat est moins bon jeudi chez nous, cela ne veut rien dire pour le match retour. Bien sûr, on veut faire quelque chose de bien à domicile. Pour moi, l'aventure européenne peut continuer, même si c'est au détriment d'un autre club belge", a encore commenté Hein Vanhaezebrouck.

"Chacun voudra saisir l'occasion de passer un tour de plus pour figurer en quarts de finale. De mon côté, j'ai quelques incertitudes concernant mon noyau", a confié Hein Vanhaezebrouck mercredi. "Renato Neto et Daniel Milicevic ne seront de toute façon pas là en raison de leur blessure. Mais il y un gros point d'interrogation derrière les noms de Moses Simon, Brecht Dejaeghere et Nana Asare. Par contre, Genk disposera d'une forte équipe." "L'ambiance européenne sera bien présente chez nous. Ce sera sans doute différent pour nous pour le match retour. D'habitude, on fait le déplacement en avion. Ce sera avec le bus cette fois et le reste sera du très connu pour nous, que ce soit l'hôtel, les alentours, le stade ou le terrain. L'avantage pour nous de jouer Genk, c'est que les Limbourgeois nous réussissent plutôt bien. Sauf lorsque Rudi Cossey avait repris le flambeau de Peter Maes. Nous avions perdu. Logiquement. Nous sommes en outre tous les deux dans la même situation en championnat en n'étant pas encore certain d'aller en play-off I. Genk mérite d'y être, mais pas au détriment de notre équipe. Nous allons donner le maximum demain, avec sans doute la situation en championnat dans un coin de la tête. Schrijvers et Trossard sont venus renforcer Genk, mais si le résultat est moins bon jeudi chez nous, cela ne veut rien dire pour le match retour. Bien sûr, on veut faire quelque chose de bien à domicile. Pour moi, l'aventure européenne peut continuer, même si c'est au détriment d'un autre club belge", a encore commenté Hein Vanhaezebrouck.