Durant le derby à Malines, lors de la deuxième journée des playoffs, le Match Delegate a constaté que plusieurs membres du staff technique avait des oreillettes. Suspendu comme lors du match contre le Standard, Vanderbiest se trouvait en tribune presse. "Rien ne prouve que Vanderbiest a communiqué avec son staff. C'est impossible à prouver car ce n'est pas arrivé", a expliqué le team manager Roel Rymen. "J'ai parlé avec le Match Delegate durant la rencontre", a déclaré Vanderbiest. "Il m'a aussi demandé de m'asseoir à côté de lui en tribunes. Je n'ai eu aucun problème à le faire. Je suis surpris d'avoir été convoqué." Le Parquet fédéral est conscient que la violation de l'interdiction de communication est difficile à prouver et n'a pas demandé de sanction. La Commission des litiges fera connaître sa décision mardi après-midi. La semaine dernière, Vanderbiest avait dû se présenter devant la Commission des litiges car le Match Delegate de la rencontre Standard-Lierse le soupçonnait de donner ses instructions à son staff technique via un intermédiaire. La Commission des litiges avait décidé de ne pas sanctionner Vanderbiest. Le Parquet fédéral a confirmé mardi qu'il allait en appel contre cette décision. Le dossier sera examiné à nouveau vendredi (28 avril). (Belga)

Durant le derby à Malines, lors de la deuxième journée des playoffs, le Match Delegate a constaté que plusieurs membres du staff technique avait des oreillettes. Suspendu comme lors du match contre le Standard, Vanderbiest se trouvait en tribune presse. "Rien ne prouve que Vanderbiest a communiqué avec son staff. C'est impossible à prouver car ce n'est pas arrivé", a expliqué le team manager Roel Rymen. "J'ai parlé avec le Match Delegate durant la rencontre", a déclaré Vanderbiest. "Il m'a aussi demandé de m'asseoir à côté de lui en tribunes. Je n'ai eu aucun problème à le faire. Je suis surpris d'avoir été convoqué." Le Parquet fédéral est conscient que la violation de l'interdiction de communication est difficile à prouver et n'a pas demandé de sanction. La Commission des litiges fera connaître sa décision mardi après-midi. La semaine dernière, Vanderbiest avait dû se présenter devant la Commission des litiges car le Match Delegate de la rencontre Standard-Lierse le soupçonnait de donner ses instructions à son staff technique via un intermédiaire. La Commission des litiges avait décidé de ne pas sanctionner Vanderbiest. Le Parquet fédéral a confirmé mardi qu'il allait en appel contre cette décision. Le dossier sera examiné à nouveau vendredi (28 avril). (Belga)