Vanaken : "Peut-être ne suis-je pas destiné à quitter le Club"

11/12/18 à 16:01 - Mise à jour à 16:15

En cette fin d'année, Hans Vanaken (26) revient sur douze mois particulièrement réussis. Il s'est marié, il a remporté un deuxième titre, est devenu Diable Rouge et a été élu Footballeur Pro de l'Année. Et bientôt, il va gagner le Soulier d'Or.

Vanaken : "Peut-être ne suis-je pas destiné à quitter le Club"

Hans Vanaken © SPORTMAG

Hans Vanaken à propos...

...des rumeurs concernant son départ du Club Bruges cet été : "Si rien d'intéressant ne se présente, rien qui me plaise et me permette d'accomplir le pas que je souhaite, je préfère rester. C'est ce qui s'est passé cet été. J'aurais pu clamer, après le gala du Footballeur Pro, que je voulais jouer à l'étranger. Mais alors, le Club aurait pensé que je ne me plaisais plus ici alors que j'y suis très heureux. Et si rien ne se présente... il ne faut pas entamer la préparation avec un mauvais sentiment. Ce n'est pas un manque d'ambition, je veux aller plus loin mais j'estime que c'est au club acquéreur de faire le premier pas. Il doit avoir confiance en moi et venir me chercher. Ce n'est pas à moi de chercher un employeur car ça veut dire que je ne bénéficie pas de sa pleine confiance. Maintenant, international, footballeur pro de l'année, ce sont des éléments qui jouent en ma faveur mais tant qu'on ne me dira pas : Hans, nous te voulons, tu es notre homme..."

...de sa reconduction de contrat jusqu'en 2023 : "C'est une belle marque de reconnaissance du Club. Peut-être ne suis-je pas destiné à le quitter. Pourquoi ne me lierais-je pas à long terme à une équipe au sein de laquelle je suis heureux, je joue et je peux faire ce que j'aime? Si je suis curieux de mes limites ? Oui. Curieux et ambitieux. Si quelque chose de bien se présente, j'oserai essayer, pour voir si je peux réussir là aussi."

...de la saison du Club Bruges et de son entente avec Ruud Vormer : "Nous continuons sur la lancée de la saison dernière. J'ai toujours distribué le jeu plus que Ruud, je pense, le plus haut possible sur le terrain, afin d'être déterminant. J'obtiens grosso modo les mêmes chiffres chaque saison : dix buts, dix assists. Cet automne, le système et ma position sont plus variés, ne serait-ce que parce que les résultats ont été un peu moins bons. Nos adversaires s'adaptent à notre jeu. Clement, par exemple, aligne quatre médians au lieu de trois. Nous devons donc modifier notre football. Mais j'aime ces changements : sachant qu'ils vont s'adapter à nous, nous modifions notre stratégie pour les surprendre."

...des Diables Rouges : "J'ai été invité trois fois d'affilée et on ne me prendra pas ces convocations. Maintenant, il s'agit de rester en équipe nationale et de jouer plus de matches. De Bruyne va bientôt revenir, Dembélé aussi... Il est difficile de prétendre que j'ai déjà le statut de Diable Rouge. J'ai remplacé Eden Hazard à deux reprises. Je pense que l'entraîneur me voit bien à ce poste. Je sais donc ce que j'ai à faire à l'entraînement. Si je suis nerveux? Non. Je ressens une saine tension. Je me suis demandé si les autres me connaissaient. Apparemment oui. Ils se comportent normalement et m'ont adopté."

Par Peter T'Kint

Retrouvez l'intégralité de l'interview de Hans Vanaken dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires