"Je pense avoir joué un très bon match", a déclaré Alison Van Auytvanck à Belga après sa victoire. " Du début à la fin, j'étais dans ma bulle, tout me réussissait. La tactique que mon coach (NdlR : Ann Devries) avait élaborée a fonctionné à merveille et je suis également parvenue à bien l'appliquer. J'ai raté très peu de retours. Le seul petit bémol se rapporte à mon pourcentage de premières balles de service (NdlR : 53%). Il aurait pu être un peu plus élevé. Mais pour le reste, je ne peux vraiment pas me plaindre. J'ai joué le match quasi parfait. C'était digne du niveau du Top 20. Si je pouvais jouer de la sorte tous les jours, ce serait génial", a-t-elle souri. En quart de finale, ce vendredi, Alison Van Uytvanck retrouvera la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 6), 24 ans, tête de série N.1, qui a conclu victorieusement, 6-2, 6-3, son match interrompu la veille par la pluie contre la Néerlandaise Arianne Hartono (WTA 172), bénéficiaire d'une wild card. Bref, elle devra une nouvelle fois sortir le grand jeu "C'est le cadet de mes soucis à l'heure actuelle", a-t-elle poursuivi. "Je veux d'abord savourer et penser à mon double. Je verrai ensuite comment me préparer au mieux. En tout cas, là, je suis très heureuse". (Belga)

"Je pense avoir joué un très bon match", a déclaré Alison Van Auytvanck à Belga après sa victoire. " Du début à la fin, j'étais dans ma bulle, tout me réussissait. La tactique que mon coach (NdlR : Ann Devries) avait élaborée a fonctionné à merveille et je suis également parvenue à bien l'appliquer. J'ai raté très peu de retours. Le seul petit bémol se rapporte à mon pourcentage de premières balles de service (NdlR : 53%). Il aurait pu être un peu plus élevé. Mais pour le reste, je ne peux vraiment pas me plaindre. J'ai joué le match quasi parfait. C'était digne du niveau du Top 20. Si je pouvais jouer de la sorte tous les jours, ce serait génial", a-t-elle souri. En quart de finale, ce vendredi, Alison Van Uytvanck retrouvera la Biélorusse Aryna Sabalenka (WTA 6), 24 ans, tête de série N.1, qui a conclu victorieusement, 6-2, 6-3, son match interrompu la veille par la pluie contre la Néerlandaise Arianne Hartono (WTA 172), bénéficiaire d'une wild card. Bref, elle devra une nouvelle fois sortir le grand jeu "C'est le cadet de mes soucis à l'heure actuelle", a-t-elle poursuivi. "Je veux d'abord savourer et penser à mon double. Je verrai ensuite comment me préparer au mieux. En tout cas, là, je suis très heureuse". (Belga)