"Notre flanc droit est bien resté fermé, mais à gauche ce fut moins le cas", était l'analyse tactique de l'entraîneur d'Anderlecht John van den Brom mercredi soir après la défaite 0-5 contre le Paris Saint-Germain lors de la 3e journée de la Ligue des Champions. "Nous avons fait très attention au style de jeu du PSG, et nous savions que le jeu sur les flancs serait important. A droite ce fut bon, avec Mbemba en Gillet. Mais pas à gauche (le côté de N'Sakala et Suarez), cela nous a coûté deux buts."

"J'ai pris beaucoup de plaisir en regardant jouer Paris, tout comme notre public d'ailleurs. Ibrahimovic, lui, a été exceptionnel. Il a décidé du sort du match à lui seul. Zéro but marqué, zéro point après trois matches. Ce n'est pas tellement agréable. Nous avions tellement lutté l'an passé pour obtenir le droit de jouer en Ligue des champions. Constater que nous n'avons pas le niveau, c'est très décevant pour moi mais aussi pour tout le club. On manque de qualité. On n'a rien à revendiquer dans cette compétition"

Besnik Hasi, l'adjoint de van der Brom n'hésitait à pointer du doigt le fautif à ses yeux: "Suarez n'a pas effectué son travail défensif. Mais bon, ce match arrivait pour nous à un mauvais moment. Nous ne sommes pas vraiment en forme. en plus nous pouvions difficilement jouer à dix en défense, car le PSG marque toujours..."

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic a été éblouissant marquant notamment un 3e but d'anthologie qui lui valu l'ovation des supporters anderlechtois. "Ce fut un grand honneur pour moi. Je n'avais encore jamais marqué quatre buts en déplacement en Ligue des Champions. Tout le monde m'a applaudi. Ce fut très émotionel."

"Notre flanc droit est bien resté fermé, mais à gauche ce fut moins le cas", était l'analyse tactique de l'entraîneur d'Anderlecht John van den Brom mercredi soir après la défaite 0-5 contre le Paris Saint-Germain lors de la 3e journée de la Ligue des Champions. "Nous avons fait très attention au style de jeu du PSG, et nous savions que le jeu sur les flancs serait important. A droite ce fut bon, avec Mbemba en Gillet. Mais pas à gauche (le côté de N'Sakala et Suarez), cela nous a coûté deux buts." "J'ai pris beaucoup de plaisir en regardant jouer Paris, tout comme notre public d'ailleurs. Ibrahimovic, lui, a été exceptionnel. Il a décidé du sort du match à lui seul. Zéro but marqué, zéro point après trois matches. Ce n'est pas tellement agréable. Nous avions tellement lutté l'an passé pour obtenir le droit de jouer en Ligue des champions. Constater que nous n'avons pas le niveau, c'est très décevant pour moi mais aussi pour tout le club. On manque de qualité. On n'a rien à revendiquer dans cette compétition" Besnik Hasi, l'adjoint de van der Brom n'hésitait à pointer du doigt le fautif à ses yeux: "Suarez n'a pas effectué son travail défensif. Mais bon, ce match arrivait pour nous à un mauvais moment. Nous ne sommes pas vraiment en forme. en plus nous pouvions difficilement jouer à dix en défense, car le PSG marque toujours..." L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic a été éblouissant marquant notamment un 3e but d'anthologie qui lui valu l'ovation des supporters anderlechtois. "Ce fut un grand honneur pour moi. Je n'avais encore jamais marqué quatre buts en déplacement en Ligue des Champions. Tout le monde m'a applaudi. Ce fut très émotionel."