"Je n'ai jamais eu l'habitude de recevoir un prix dans un lieu si prestigieux, en plus accompagné de ma famille. Je suis vraiment ému et fier. Fier d'être Belge et d'avoir remporté ce Trophée", a ajouté l'ex-Diable Rouge aux 84 sélections et ancien défenseur central du Bayern de Munich. "Mes récompenses ont toujours été plutôt collectives et surtout à l'étranger, récompensant la plupart du temps une année de travail. Ici, c'est différent, c'est pour l'ensemble de ma carrière, un bon résumé en quelque sorte!"

Pas encore tout-à-fait décidé quant à sa reconversion, le Chimacien se consacre actuellement pleinement à sa famille. "J'essaie de me diversifier aussi. Grâce au football, j'ai la chance de pouvoir gérer un patrimoine immobilier. Je compte aussi lancer prochainement une marque de vêtements. Le Bayern est aussi venu me demander de scruter les jeunes talents en Belgique et dans les pays limitrophes qui pourraient leur être utiles. Mais je reste surtout passionné par ma famille et j'en profite actuellement!"

Une famille, dont l'un des membres principaux manquait beaucoup jeudi à l'ancien footballeur. Son père, son "idole", était en effet absent pour raison de santé. "C'est lui qui a été derrière ma carrière, qui m'a toujours montré le droit chemin. Je ne manquerai pas de lui raconter cette soirée."

Van Buyten a reçu son Trophée des mains du prince Laurent

Big Dan a reçu officiellement jeudi, des mains du prince Laurent, le Trophée National du Mérite Sportif. Il a été récompensé "pour l'ensemble de sa carrière sportive exceptionnelle, mais également en égard à son engagement et ses qualités morales exemplaires," avait expliqué le jury lors de la proclamation, le 6 novembre dernier. De nombreuses personnalités, dont Jacques Rogge, Eddy Merckx, Paul Van Himst, Jean-Michel Saive et bien d'autres anciens sportifs belges étaient présentes.

International belge à 84 reprises Van Buyten a décidé de mettre un terme à sa carrière après son excellent Mondial au Brésil. Le défenseur central était arrivé en fin de contrat avec le Bayern Munich où il jouait depuis 2006, y décrochant au passage quatre doublés Coupe-Championnat, un sacre en Ligue des champions et une victoire à la Coupe du monde des Clubs (tous deux en 2013). Il avait auparavant porté le maillot de Charleroi, du Standard, de Marseille, de Manchester City et de Hambourg.

Daniel Van Buyten succède au palmarès au triathlète Frederik Van Lierde, vainqueur de l'Ironman d'Hawaï l'an dernier. Et, en tant que footballeur, il succède à Marc Wilmots, son entraîneur chez les Diables Rouges avec qui il aura donc terminé sa carrière lors du Mondial brésilien en portant sa 84e cape lors du quart de finale Belgique-Argentine (0-1). Le sélectionneur national avait lui été reconnu en 2002.

Daniel Van Buyten est le 83e lauréat - le Trophée n'a pas été remis à trois reprises (1954, 1985 et 2008) - d'une récompense qu'un sportif ne peut recevoir qu'une seule fois durant sa carrière.

"Je n'ai jamais eu l'habitude de recevoir un prix dans un lieu si prestigieux, en plus accompagné de ma famille. Je suis vraiment ému et fier. Fier d'être Belge et d'avoir remporté ce Trophée", a ajouté l'ex-Diable Rouge aux 84 sélections et ancien défenseur central du Bayern de Munich. "Mes récompenses ont toujours été plutôt collectives et surtout à l'étranger, récompensant la plupart du temps une année de travail. Ici, c'est différent, c'est pour l'ensemble de ma carrière, un bon résumé en quelque sorte!"Pas encore tout-à-fait décidé quant à sa reconversion, le Chimacien se consacre actuellement pleinement à sa famille. "J'essaie de me diversifier aussi. Grâce au football, j'ai la chance de pouvoir gérer un patrimoine immobilier. Je compte aussi lancer prochainement une marque de vêtements. Le Bayern est aussi venu me demander de scruter les jeunes talents en Belgique et dans les pays limitrophes qui pourraient leur être utiles. Mais je reste surtout passionné par ma famille et j'en profite actuellement!"Une famille, dont l'un des membres principaux manquait beaucoup jeudi à l'ancien footballeur. Son père, son "idole", était en effet absent pour raison de santé. "C'est lui qui a été derrière ma carrière, qui m'a toujours montré le droit chemin. Je ne manquerai pas de lui raconter cette soirée."Big Dan a reçu officiellement jeudi, des mains du prince Laurent, le Trophée National du Mérite Sportif. Il a été récompensé "pour l'ensemble de sa carrière sportive exceptionnelle, mais également en égard à son engagement et ses qualités morales exemplaires," avait expliqué le jury lors de la proclamation, le 6 novembre dernier. De nombreuses personnalités, dont Jacques Rogge, Eddy Merckx, Paul Van Himst, Jean-Michel Saive et bien d'autres anciens sportifs belges étaient présentes.International belge à 84 reprises Van Buyten a décidé de mettre un terme à sa carrière après son excellent Mondial au Brésil. Le défenseur central était arrivé en fin de contrat avec le Bayern Munich où il jouait depuis 2006, y décrochant au passage quatre doublés Coupe-Championnat, un sacre en Ligue des champions et une victoire à la Coupe du monde des Clubs (tous deux en 2013). Il avait auparavant porté le maillot de Charleroi, du Standard, de Marseille, de Manchester City et de Hambourg.Daniel Van Buyten succède au palmarès au triathlète Frederik Van Lierde, vainqueur de l'Ironman d'Hawaï l'an dernier. Et, en tant que footballeur, il succède à Marc Wilmots, son entraîneur chez les Diables Rouges avec qui il aura donc terminé sa carrière lors du Mondial brésilien en portant sa 84e cape lors du quart de finale Belgique-Argentine (0-1). Le sélectionneur national avait lui été reconnu en 2002.Daniel Van Buyten est le 83e lauréat - le Trophée n'a pas été remis à trois reprises (1954, 1985 et 2008) - d'une récompense qu'un sportif ne peut recevoir qu'une seule fois durant sa carrière.