Medvedev a battu en finale l'Autrichien Dominic Thiem, finaliste malheureux pour la seconde année consécutive, mais qui garde sa troisième place sur le podium. Le Serbe Novak Djokovic était déjà assuré de terminer l'année en numéro 1 mondial. Il conserve sa suprématie sur le tennis mondial devant l'Espagnol Rafael Nadal, éliminé lui à Londres au stade des demi-finales par le futur lauréat. David Goffin avait lui déjà rangé sa raquette pour cette année. Le Liégeois, numéro 1 belge, clôture son exercice à la 15e place mondiale, une position déjà acquise il y a quinze jours. Très peu de changements sont donc intervenus, dont aucun parmi les 99 premiers. Absent du Masters pour cause de blessure, le Suisse Roger Federer complète le top 5 devant le Grec Stefanos Tsitsipas, 6e, vainqueur l'an dernier du Masters, mais qui n'a pu émerger cette fois de la phase de groupe de ce tournoi rassemblant les 8 meilleurs joueurs de la saison. Côté belge encore, Kimmer Coppejans a perdu deux places et est classé 179e. Le top 3 belge est complété par Ruben Bemelmans, toujours 227e à l'ATP. Dans le classement du double, Joran Vliegen, 36e, et Sander Gillé, 40e, conservent leurs positions respectives. Le meilleur joueur de double est le Colombien Robert Farah. Il ne reste plus de tournois programmés cette année. La reprise devrait se faire en Australie au 1er janvier, mais la situation reste très incertaine. Même l'Open d'Australie, premier rendez-vous du Grand Chelem, du 18 au 31 janvier, reste en suspens en raison de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences. Le directeur général de la fédération australienne souhaitait une arrivée des joueurs en Australie mi-décembre afin qu'ils puissent effectuer leur quarantaine de 14 jours avant de participer aux tournois de préparation au Grand Chelem. Mais ce projet a été remis en question par le Premier ministre de l'État de Victoria, Dan Andrews, rappelant que Melbourne, au coeur de la deuxième vague épidémique en Australie, venait à peine d'émerger de longs mois de confinement. Dan Andrews souhaiterait que les joueurs n'arrivent qu'à partir de début janvier, ce qui rendrait pratiquement impossible la tenue de l'ATP Cup et de plusieurs autres tournois préparatoires à Melbourne. Il n'est pas non plus certain que les joueurs soient autorisés à s'entraîner durant leur période de quarantaine. (Belga)

Medvedev a battu en finale l'Autrichien Dominic Thiem, finaliste malheureux pour la seconde année consécutive, mais qui garde sa troisième place sur le podium. Le Serbe Novak Djokovic était déjà assuré de terminer l'année en numéro 1 mondial. Il conserve sa suprématie sur le tennis mondial devant l'Espagnol Rafael Nadal, éliminé lui à Londres au stade des demi-finales par le futur lauréat. David Goffin avait lui déjà rangé sa raquette pour cette année. Le Liégeois, numéro 1 belge, clôture son exercice à la 15e place mondiale, une position déjà acquise il y a quinze jours. Très peu de changements sont donc intervenus, dont aucun parmi les 99 premiers. Absent du Masters pour cause de blessure, le Suisse Roger Federer complète le top 5 devant le Grec Stefanos Tsitsipas, 6e, vainqueur l'an dernier du Masters, mais qui n'a pu émerger cette fois de la phase de groupe de ce tournoi rassemblant les 8 meilleurs joueurs de la saison. Côté belge encore, Kimmer Coppejans a perdu deux places et est classé 179e. Le top 3 belge est complété par Ruben Bemelmans, toujours 227e à l'ATP. Dans le classement du double, Joran Vliegen, 36e, et Sander Gillé, 40e, conservent leurs positions respectives. Le meilleur joueur de double est le Colombien Robert Farah. Il ne reste plus de tournois programmés cette année. La reprise devrait se faire en Australie au 1er janvier, mais la situation reste très incertaine. Même l'Open d'Australie, premier rendez-vous du Grand Chelem, du 18 au 31 janvier, reste en suspens en raison de la pandémie de Covid-19 et ses conséquences. Le directeur général de la fédération australienne souhaitait une arrivée des joueurs en Australie mi-décembre afin qu'ils puissent effectuer leur quarantaine de 14 jours avant de participer aux tournois de préparation au Grand Chelem. Mais ce projet a été remis en question par le Premier ministre de l'État de Victoria, Dan Andrews, rappelant que Melbourne, au coeur de la deuxième vague épidémique en Australie, venait à peine d'émerger de longs mois de confinement. Dan Andrews souhaiterait que les joueurs n'arrivent qu'à partir de début janvier, ce qui rendrait pratiquement impossible la tenue de l'ATP Cup et de plusieurs autres tournois préparatoires à Melbourne. Il n'est pas non plus certain que les joueurs soient autorisés à s'entraîner durant leur période de quarantaine. (Belga)